Communiqués

DES VOITURES QUI SE CONDUISENT TOUTES SEULES POURRAIENT DEVENIR REALITE D'ICI UNE DECENNIE

DES VOITURES QUI SE CONDUISENT TOUTES SEULES POURRAIENT DEVENIR REALITE D'ICI UNE DECENNIE

 

Un nouveau projet de l'Union européenne, appelé SARTRE, a vu le jour dans le but de mettre au point et de tester l'ensemble technologique nécessaire pour que des véhicules puissent se conduire tout seuls en convoi sur les autoroutes. Il serait ainsi possible d'améliorer les flux du trafic, de diminuer les temps de trajet, d'offrir un plus grand confort aux automobilistes, de diminuer le nombre d'accidents et de réduire les consommations ainsi que les émissions de CO2.

 

Imaginez-vous. Vous quittez votre maison au petit matin en direction de l'autoroute. A l'entrée de celle-ci, vous rejoignez plusieurs autres voitures avant de vous lancer tous en convoi, à quelques centimètres les uns des autres, à vitesse de croisière. Après quelques minutes, vous pourrez lâcher le volant, laisser filer la voiture et passer votre temps à autre chose qu'à conduire, comme lire le journal, regarder la télé, surfer, téléphoner..., tout cela en parfaite sécurité et en économisant du carburant ! Une utopie de plus ?

 

Eh bien non. Au contraire, les chercheurs, ingénieurs et techniciens - bien loin de rêver - considèrent que de tels convois routiers pourraient devenir réalité d'ici une décennie.

 

L'industrie automobile a longtemps axé ses recherches sur le développement de systèmes de sécurité opérant de manière préventive. Pensez par exemple à l'antipatinage et aux assistances au freinage d'urgence. Nombre de constructeurs voient même déjà plus loin en proposant des technologies capables d'exploiter les véhicules sans intervention du conducteur et en apportant donc à ces véhicules une certaine autonomie de conduite. De la sorte, plusieurs voitures, capables d'accélérer, de freiner et de tourner toutes seules, pourraient se former en convoi.

 

Les premiers prototypes équipés de cette technologie seront testés sur les circuits d'essai dès 2011. Ils seront munis d'un système de navigation et d'un émetteur/récepteur communiquant avec un véhicule meneur. Comme le système sera entièrement intégré aux voitures, il ne sera pas nécessaire d'équiper le réseau routier d'une manière particulière.

 

     

Un véhicule meneur

L'idée est que chaque convoi routier aura à sa tête une voiture meneuse qui se comportera exactement comme n'importe quel véhicule lancé sur autoroute avec toutes ses fonctions habituelles. Ce véhicule meneur sera piloté par un conducteur expérimenté connaissant parfaitement le parcours. Ce pourrait être, par exemple, un taxi, un bus ou un camion. Chaque convoi routier sera composé de six à huit voitures.

 

Lorsque l'une d'entre elles s'approche de sa destination, son conducteur en reprend le contrôle, quitte le convoi par le côté et poursuit sa route comme d'habitude. Pendant ce temps, les autres véhicules formant le convoi comblent l'écart et poursuivent leur chemin jusqu'à ce que, finalement, les voitures se dispersent.

 

     

De nombreux avantages

L'avantage de tels trains routiers est de permettre aux conducteurs (en dehors du meneur) de s'occuper à autre chose qu'à la conduite, notamment lorsqu'ils roulent vers leur lieu de travail ou qu'ils en reviennent. Un convoi routier est plus sécurisant et réduit l'empreinte environnementale grâce à une réduction générale des consommations. En effet, au sein d'un convoi, les voitures, très proches les unes des autres, exploitent au maximum l'effet d'aspiration et de réduction de la traînée aérodynamique. La baisse de consommation devrait se situer autour des 20 %. En outre, les capacités routières seraient utilisées plus efficacement.

 

     

« Le projet SARTRE rassemble un mélange unique de technologies, de compétences et d'expertise issues à la fois de l'industrie et du monde universitaire européens dans le but d'encourager le développement de convois routier sûrs et efficaces sur le plan environnemental,

 

» nous explique Tom Robinson, de Ricardo UK Ltd, coordinateur du projet SARTRE.

» nous explique Tom Robinson, de Ricardo UK Ltd, coordinateur du projet SARTRE. « Grâce à une mise en oeuvre au niveau des voitures elles-mêmes, SARTRE vise à exploiter l'énorme potentiel des convois routiers, tant en matière de sécurité que d'environnement, sans qu'il faille modifier en profondeur l'infrastructure routière. »

 

« Je comprends très bien que beaucoup de gens considèrent cette idée comme une utopie, » avoue Erik Coelingh, directeur technique au sein de la branche Systèmes de sécurité active chez Volvo Cars. « Pourtant, ce genre de conduite autonome n'exige aucune technologie magique ni aucun investissement en infrastructure. L'axe de recherche a été mis sur le développement et l'adaptation de matériels qui existent déjà. De toute façon, il nous incombe de mener à bien des essais complets afin de satisfaire nos exigences les plus élevées en matière de sécurité. »

 

Dans l'esprit des chercheurs, les convois routiers seront particulièrement intéressants pour les navettes qui couvrent chaque jour de longues distances sur autoroute. Ils conviendront également aux camions, aux bus, aux fourgonnettes et à bien d'autres véhicules utilitaires.

 

Le rassemblement du convoi se fait grâce au système de navigation de chaque véhicule. Le programme de conduite autonome prend ensuite le relais. Au fur et à mesure que le convoi approche de sa destination, chaque participant peut s'en séparer et poursuivre sa route de la manière traditionnelle.

 

  

NOTES AUX REDACTEURS

 

A propos du projet SARTRE

 

SARTRE est l'acronyme de Safe Road Trains for the Environment (Convois routiers sûrs et respectueux de l'environnement). Cofinancé par la Commission européenne dans le cadre du 7e programme-cadre, SARTRE sera mené par Ricardo UK Ltd en collaboration avec les entreprises suivantes : Idiada et Robotiker-Tecnalia (Espagne), l'Institut für Kraftfahrzeuge der RWTH Aachen University (IKA) (l'Institut pour l'automobile de l'Université d'Aix-la-Chapelle) (Allemagne), ainsi que, pour la Suède, le SP Sveriges Tekniska Forskningsinstitut (Institut suédois de recherches techniques), Volvo Car Corporation et Volvo Technology Corporation.

 

L'objectif de SARTRE est d'encourager un changement radical du transport personnel via le développement de convois routiers à la fois sûrs et plus favorables à l'environnement. Différents prototypes seront mis au point et intensivement testés afin de garantir l'utilisation sûre d'un tel système de convois sur des réseaux routiers non-modifiés et en complète interaction avec des véhicules conduits de la manière traditionnelle.

 

Ce projet s'attaque aux trois questions majeures qui se posent aux transports : respect de l'environnement, sécurité et congestion du trafic, et cherche à encourager en même temps l'acceptation publique d'un changement d'habitudes à travers la perspective d'une augmentation du confort.

 

Les objectifs de SARTRE peuvent se résumer de la manière suivante :

1 - Définir l'ensemble des stratégies acceptables permettant à des groupes de véhicules en convoi de rouler sur le réseau autoroutier sans modification des infrastructures.

 

2 - Etudier, développer et intégrer les technologies nécessaires à un système de convoi prototype afin de confronter les stratégies prédéfinies à des conditions réelles d'utilisation.

 

3 - Démontrer les avantages des convois en matière de respect de l'environnement, de sécurité et de réduction de la congestion routière.

 

4 - Illustrer comment un nouveau modèle économique peut être mis en oeuvre pour encourager l'utilisation de convois au bénéfice tant des opérateurs des véhicules de tête que des abonnés aux convois.

 

En cas de succès, les avantages de SARTRE devraient se montrer significatifs. La consommation de carburant des véhicules en convoi sur autoroute devrait être réduite d'environ 20 % (en fonction de l'espacement entre les véhicules et de la géométrie du convoi). La sécurité y gagnera également en raison de la disparition des risques d'accidents dus aux actions inadéquates ou à la fatigue des conducteurs.

 

L'utilisation de la capacité routière existante sera également majorée, avec comme corollaire une réduction potentielle des temps de parcours. Pour les utilisateurs de cette technologie, l'attractivité d'un trajet plus calme, plus prévisible, moins coûteux et offrant la possibilité de gagner du temps libre, sera considérable.

 

Le projet SARTRE a formellement démarré en septembre 2009 et s'étendra sur une durée de trois

ans.

  

 

A propos des partenaires du projet SARTRE

 

 

Le SP Sveriges Tekniska Forskningsinstitut (Institut suédois de recherches techniques) est l'un (Institut suédois de recherches techniques) est l'un des principaux centres de recherche internationaux. Il oeuvre en étroite collaboration avec ses clients afin de fournir et valoriser des résultats de grande qualité à chaque étape de la chaîne d'innovation et, par conséquent, soutenir efficacement la compétitivité de l'industrie et son évolution vers un développement durable.

 

  

Ricardo plc  est à la fois important fournisseur indépendant de technologie et consultant stratégique

est à la fois important fournisseur indépendant de technologie et consultant stratégique dans les domaines du transport mondial et des énergies propres. L'expertise technique de la société s'étend des systèmes automobiles embarqués (commandes, contrôles, dispositifs électroniques, développement de logiciels...) aux toutes dernières innovations en matière de transmissions, de motorisations essence, diesel et hybrides ainsi que de piles à combustible, sans parler de l'énergie éolienne et marémotrice. Entreprise publique cotée à la Bourse de Londres, Ricardo plc a réalisé au cours de l'exercice 2009 un chiffre d'affaires de £178,8 millions. Ricardo participera au projet SARTRE par l'intermédiaire de sa branche britannique, Ricardo UK Ltd. Pour de plus amples informations, vous pouvez visiter le site http://www.ricardo.com/.

 

  

Le Centro Tecnológico Robotiker-Tecnalia est un fournisseur spécialisé en R&D sous contrat est un fournisseur spécialisé en R&D sous contrat (recherche, développement et innovation, R+D+I) offrant toute une gamme de produits et services, depuis la veille technologique jusqu'aux lancements d'activités basées sur les nouvelles technologies. De ce large éventail de méthodes de collaboration avec le monde de l'entreprise se démarquent le déploiement de projets de R&D et le conseil en technologie. Robotiker-Tecnalia travaille sur ses marchés de référence par le truchement de cinq branches : ENERGIE, TELECOM, AUTOMOBILE, INFOTECH et INNOVA. De la sorte, le centre technologique peut se spécialiser en orientant ses recherches vers les besoins des entreprises de ces secteurs clefs.

Son objectif est surtout de contribuer activement au développement durable de la société grâce à la recherche et au transfert technologique. Au fil des années, Robotiker-Tecnalia a pris part à plus de 85 projets européens dont 24 sont toujours en cours. Davantage de renseignements sur le site http://www.robotiker.com/.

 

  

Volvo Technology Corporation est une branche du Groupe Volvo, lequel est l'un des constructeurs de solutions de transport les plus importants au monde. Elle produit des camions, des bus, des équipements de construction, des systèmes de pilotage pour applications marines et industrielles, de même que des composants pour moteurs d'avion. Fondé en 1927, Volvo emploie aujourd'hui quelque 100 000 personnes, produit dans 19 pays et opère sur plus de 180 marchés.

 

Volvo Technology Corporation est un spécialiste de l'innovation qui, sur contrat avec le monde de l'automobile et du transport, invente, recherche, développe et intègre de nouveaux produits, technologies et concepts, tant hardware que software. Les principaux clients de Volvo Technology sont les différentes branches du Groupe Volvo. De plus, dans certains domaines stratégiques, Volvo Technology participe activement à des programmes de recherche nationaux et internationaux. Pour de plus amples informations, veuillez visiter le site http://www.tech.volvo.com/.

 

  

IDIADA, partenaire de l'industrie automobile, propose, à l'échelle mondiale, des solutions complètes de développement de projets. Le Centre technique d'IDIADA, situé à 70 km au sud de Barcelone (Espagne), dispose de filiales et de bureaux dans plusieurs pays d'Europe et d'Asie. Au total, il emploie environ 800 collaborateurs. Le coeur de métier d'IDIADA s'étend sur trois domaines : l'ingénierie, la piste d'essai et l'homologation. En ingénierie, l'entreprise propose surtout ses services dans les domaines des groupes motopropulseurs, des émissions polluantes, des bruits et vibrations, des caractéristiques dynamiques des véhicules, des systèmes de freinage, de l'usure et de la longévité ainsi que de la sécurité passive.

 

Le circuit d'essai d'IDIADA, renommé pour la qualité de ses services, est considéré comme l'un des meilleurs du monde. Vu son caractère multi-utilisateurs, la sécurité et la confidentialité constituent des priorités. Enfin, les conditions climatiques régnant là-bas font de ce circuit l'un des choix privilégiés quel que soit le type d'essai envisagé.

 

  

L'Institut für Kraftfahrzeuge der RWTH Aachen University (IKA) (l'Institut de recherche automobile de l'Université d'Aix-la-Chapelle), riche d'une histoire centenaire, forme des professionnels des transports et effectue des recherches appliquées sur les véhicules (voitures, véhicules utilitaires, bus, motos...) et leurs corollaires (conditions de trafic, environnement - bruit, gaz d'échappement, etc.). L'IKA, qui emploie actuellement plus de 200 personnes, est dirigée par le Pr Dr Ing. Lutz Eckstein.

 

De plus en plus, l'IKA relie ses projets de recherche à des tâches de développement devant être financées par des fonds tiers. Les activités de l'IKA, très adaptées aux exigences industrielles, se divisent en différents départements : châssis, carrosserie, groupe motopropulseur, acoustique, électronique, aides à la conduite, stratégie et développement de processus. Le département « Aides à la conduite » se concentre sur le développement et l'évaluation de systèmes d'assistance. Depuis le lancement des premiers systèmes de ce genre, l'IKA est l'un des premiers fournisseurs d'infrastructures pour essais privés et certifications des composants et applications de ces systèmes.

  

 

Volvo Car Corporation est l'un des plus importants constructeurs automobiles du monde. Sa longue histoire est émaillée d'une multitude d'innovations. Volvo commercialise environ 400 000 voitures par an dans quelque 120 pays via environ 2 000 points de vente à travers le monde. Le siège social de Volvo Car Corporation se situe à Göteborg, en Suède. Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site www.volvocars.com.

 

CONTACTS MEDIAS

 

Volvo Car Corporation

Maria Bohlin

Porte-parole et attachée de presse de Volvo Cars

Tél. : +46 (0)31 59 65 25

E-mail : mbohlin1@volvocars.com

 

Ricardo UK Ltd (chef du projet SARTRE)

Anthony Smith

Ricardo Media Office

Tél. : +44 (0)1273 382710

E-mail : media@ricardo.com

 

SP Sveriges Tekniska Forskningsinstitut (Institut suédois de recherches techniques) (responsable de la diffusion du projet SARTRE)

Carl Bergehem

Tél : +46 10 516 55 53

E-mail : Carl.Bergenhem@sp.se

Mots clés:
Sécurité, Environnement
La description et les faits repris dans le matériel de presse concernent la gamme de voitures internationale de Volvo Cars. Les équipements peuvent être optionnels. Les spécifications peuvent varier en fonction du pays et peuvent être modifiées sans préavis.
Contacts média

For information on how Volvo Cars process your personal data in relation to Volvo Cars Global Newsroom click here.

Le site Volvo Cars utilise des cookies afin d'optimiser votre expérience utilisateur sur ce site. Les cookies du site ne stockent pas d'informations personnelles. Pour en savoir plus, consultez notre Page Politique en matière de cookies.
Nous attirons votre attention sur le fait que ce site est destiné aux médias et que tout usage des visuels à titre commercial ou publicitaire est interdit. Merci de vous référer aux Conditions d’utilisation du site

Acceptez