Communiqués

VOLVO ETUDIE L'ACOUSTIQUE DANS UN NOUVEAU LABORATOIRE

VOLVO ETUDIE L'ACOUSTIQUE DANS UN NOUVEAU LABORATOIRE

 

Comment doit « chanter » un moteur Volvo ? Comment faire pour rendre le son plus impressionnant et plus musical ? L'acoustique automobile est un domaine dont l'importance grandit. C'est pourquoi Volvo Cars s'est doté d'un tout nouveau laboratoire où les acousticiens de la Marque pourront progresser dans leurs recherches, car le son émis par une Volvo doit être typiquement scandinave.

 

Ce nouveau laboratoire acoustique est situé dans des bâtiments flambant neufs au coeur même du complexe de production de Volvo Cars à Torslanda, en Suède. Sa chambre semi-anéchoïque (une grande salle dont les parois - murs et plafond - sont dotées de structures proéminentes absorbant tout écho) est totalement isolée du monde extérieur et offre des conditions optimales pour tester le bruit des moteurs. Aucun bruit de fond, ni aucune onde sonore ne peut y pénétrer.

 

Ce nouveau laboratoire acoustique dispose d'un sol qui contrefait de manière très réaliste les surfaces sur lesquelles roulent les voitures, et notamment l'asphalte. Il en reproduit les effets sonores. « Grâce à notre nouvelle chambre d'essai, nous pouvons tester les 4x4 comme jamais auparavant, » admet Eva Lahti, ingénieur acousticienne chez Volvo Cars.

 

Cette nouvelle chambre fait partie du Centre NVH (Noise, Vibration and Harshness, soit Bruits, Vibrations et Stridences) de Volvo Cars où plus de 60 personnes oeuvrent à la création de l'univers sonore des produits Volvo. « L'essentiel de nos travaux porte sur l'élaboration des fondements du plus grand confort acoustique possible pour nos clients. C'est le moins que puisse obtenir une clientèle qui fait l'acquisition de voitures haut de gamme, » affirme Johan Stenson, directeur du Centre NVH.

 

Les sons émis par une voiture, et qu'il importe de travailler, se divisent en trois catégories :

1. Les bruits qui irritent, par exemple, tous les grincements, les sifflements, les grondements, les bruits de roulement et les bruits aérodynamiques.

2. Les sons qui informent, notamment le bruit du moteur et le « clic » de chaque commande.

3. Les sons qui impressionnent, comme par exemple, la musique du moteur ou le claquement de portière.

 

Il s'agit évidemment d'éliminer les bruits de première catégorie et d'améliorer les autres pour qu'ils puissent être distinctement entendus et qu'ils jouent leur rôle spécifique. Nul doute que dans ces conditions, la conception acoustique soit devenue une science très prisée des constructeurs d'automobiles haut de gamme. Mais cette science n'en est encore qu'à ses balbutiements.

 

« L'acoustique automobile ne peut pas encore s'appuyer sur une longue tradition, mais elle gagne sans cesse en importance. Notre challenge est maintenant de produire le véritable ''son Volvo'', » poursuit Johan Stenson. L'objectif est en effet de créer un » poursuit Johan Stenson. L'objectif est en effet de créer un « confort sonore typiquement scandinave » et une palette acoustique en accord avec les valeurs fondamentales de la marque qui sont le respect de l'environnement, la sécurité et le design.

 

Eva Lahti nous explique la signification exacte du concept de confort sonore scandinave :

« Ici, en Suède, et plus généralement en Scandinavie, nous disposons de grands espaces calmes et tranquilles. Notre environnement acoustique est ouvert et libre. Il n'est ni dense, ni clos. Pour notre clientèle, une Volvo doit émettre des sons qui doivent intégrer ce contexte. »

 

En ce qui concerne plus spécifiquement le travail sur la sonorité des moteurs - la tâche réalisée dans le nouveau laboratoire - l'accent est mis sur deux critères précis : le son qui informe et le son qui impressionne.

 

Pour les sons mécaniques informatifs, les experts cherchent à trouver l'équilibre parfait : le comportement de la voiture, les bruits de roulement, les sensations au volant et le bruit du moteur doivent être cohérents. « Si je croise à vitesse stabilisée, mon moteur doit produire un son agréable et relaxant. Et si j'accélère à fond, je dois entendre la différence. Le moteur doit m'informer pour que je sache exactement ce que je fais et ne doit pas rompre le lien intuitif que j'entretiens avec ma voiture, » explique Eva Lahti.

 

De son côté, Johan Stenson est d'avis que le développement de sons mécaniques impressionnants pourrait devenir un outil concurrentiel important à même de fidéliser la clientèle. « En ce qui concerne la sonorité impressionnante des moteurs, nous avons obtenu jusqu'à présent nos résultats les plus frappants avec nos produits haut de gamme. La première voiture sur laquelle nous avons travaillé est le Volvo XC90 V8 pour lequel nous avions comme objectif de créer un son V8 sophistiqué doté d'une tonalité typiquement européenne, » reconnaît Johan Stenson.

 

Le chant de ce V8 a même fait fondre Eva Lahti. Elle se rappelle sa participation à un essai durant lequel la voiture avait tout d'abord été conduite très prudemment. Le moteur chuchotait discrètement et ronronnait comme un gros chat. « Ensuite, nous avons permuté les pilotes d'essai. Immédiatement, le nouveau conducteur a poussé à fond. Waouh ! J'ai été stupéfaite. Le moteur montrait soudain une facette tout à fait différente de sa personnalité. Ainsi, la manière de conduire pouvait tout changer ? Fantastique ! »

 

Johan Stenson a lui aussi ses préférences. C'est le son des cinq cylindres Volvo qu'il préfère. Il se rappelle avec émotion les premières Volvo 850 : « Un terrible son de gorge, du vrai rock'n roll et le meilleur ! »

 

Dans un proche avenir, plusieurs défis passionnants vont se poser aux acousticiens du Centre NVH. En effet, dès 2012, Volvo Cars lancera la commercialisation de voitures hybrides « plug-in » mêlant moteur électrique et mécanique diesel. Si une telle voiture fonctionne en mode électrique, elle est alors quasiment inaudible. Cela signifie que tous les autres sons, et particulièrement les bruits irritants, deviendront plus perceptibles. Là, le travail de l'acousticien devient primordial. Et c'est sans compter l'aspect sécurité :

comment les autres usagers pourraient-ils entendre une voiture électrique s'approcher ?

 

Des prescriptions légales seront probablement mises en oeuvre dans la plupart des pays, comme c'est le cas déjà dans certains Etats américains. De son côté, l'Europe discute aussi du niveau de silence autorisé d'une voiture. « Alors, quel son émettra notre hybride plug-in ? En ce moment, nous manquons d'expérience, il n'y a pas encore de banque de données à ce sujet. Il va falloir se pencher très rapidement sur la question, » conclut Johan Stenson.

La nouvelle chambre semi-anéchoïque du Centre NVH de Volvo Cars en bref :

  • Début de fonctionnement à plein rendement : premier semestre 2009.
  • Isolation anti-vibrations extérieures afin d'éviter toute interférence néfaste.
  • Bâtiment à trois niveaux avec trois zones de vibrations.
  • Chambre de test en béton de 22 x 15,9 m sur 6,75 m de haut.
  • Les structures proéminentes anti-écho couvrant les murs et le plafond de la salle mesurent 1,5 m depuis le béton jusqu'à leur extrémité.
  • Les équipements de mesure ont été conçus pour les véhicules à deux et quatre roues motrices.
  • Puissance maximale de 300 kW pour des essais à hautes performances (de 90 à 250 km/h).

Invitation pour journalistes accrédités

Les médias sont invités à une visite guidée du laboratoire (journalistes accrédités uniquement).

Date : jeudi 8 octobre à 12 h 45 (heure locale)

Lieu : Volvo Cars, PVN-porten (Porte PVN), usine de Torslanda, Suède ; nous nous rassemblerons devant la porte et marcherons ensemble dans la zone.

Inscription : (pour être autorisé à passer la porte) au plus tard le jeudi 8 octobre à 10 h 00 (heure locale), contactez l'attachée de presse de Volvo Cars, Mme Maria Bohlin,

tél. : +46 (0)31 596525

Mots clés:
Equipements, Technologie
La description et les faits repris dans le matériel de presse concernent la gamme de voitures internationale de Volvo Cars. Les équipements peuvent être optionnels. Les spécifications peuvent varier en fonction du pays et peuvent être modifiées sans préavis.
Contacts média

For information on how Volvo Cars process your personal data in relation to Volvo Cars Global Newsroom click here.

Le site Volvo Cars utilise des cookies afin d'optimiser votre expérience utilisateur sur ce site. Les cookies du site ne stockent pas d'informations personnelles. Pour en savoir plus, consultez notre Page Politique en matière de cookies.
Nous attirons votre attention sur le fait que ce site est destiné aux médias et que tout usage des visuels à titre commercial ou publicitaire est interdit. Merci de vous référer aux Conditions d’utilisation du site

Acceptez