Communiqués

Volvo Cars fait tomber des véhicules neufs d’une hauteur de 30 mètres pour aider les services d’urgence à sauver des vies

Volvo Cars drops new cars from 30 metres to help rescue services save lives

Il s’agit du crash test le plus extrême jamais réalisé par Volvo Cars, mis au service d’une cause majeure. Les experts en désincarcération ont souvent recours aux voitures passées au crash test par le Centre de sécurité de Volvo Cars pour perfectionner leur aptitude à sauver des vies.

 

Afin de permettre aux services de secours de se préparer à des scénarios hors normes en simulant les forces en jeu lors de collisions extrêmes, plus violentes encore que celles simulées lors d’un crash test conventionnel, Volvo Cars a récemment pris une initiative non moins extrême. Pour la première fois, le constructeur a fait tomber plusieurs Volvo neuves du haut d’une grue de 30 mètres, et ce à diverses reprises.

 

Cela a permis d’endommager suffisamment les véhicules pour simuler les dommages observés lors des scénarios de collision les plus extrêmes, qu’il s’agisse d’un accident impliquant un seul véhicule lancé à très grande vitesse, d’une collision à grande vitesse entre une voiture et un camion, ou d’un grave choc latéral infligé à un véhicule de tourisme.

 

 Dans de telles situations, la vie des occupants du véhicule ne tient parfois qu’à un fil. La priorité est donc de les en extraire pour les conduire à l’hôpital aussi vite que possible, à l’aide d’engins hydrauliques de désincarcération également appelés « mâchoires de survie » dans le jargon. Les experts en désincarcération utilisent souvent l’expression « heure d’or » pour désigner l’heure dont ils disposent à compter de l’accident pour dégager les victimes et les amener à l’hôpital.

 

« Nous collaborons étroitement avec les services de secours suédois depuis de nombreuses années », rappelle Håkan Gustafson, chercheur en chef de l’équipe de recherche Volvo Cars spécialisée dans les accidents de la route. « Nous partageons en effet un but commun : celui de rendre la route plus sûre pour tous. Nous souhaiterions que personne n’ait à subir un accident d’une extrême gravité, mais le risque zéro n’existe pas. Il est donc crucial de savoir s’y prendre pour sauver des vies lorsqu’un tel drame survient. »

 

Tous les résultats des crash tests et des exercices de désincarcération consécutifs seront compilés dans un rapport de recherche exhaustif. Ce rapport sera gracieusement mis à disposition des secouristes des autres pays afin qu’ils tirent parti de son contenu pour perfectionner leur aptitude à sauver des vies.

 

Les secouristes s’entraînent habituellement sur des véhicules mis à la casse, mais il s’agit souvent de modèles ayant plus de vingt ans. Or en termes de résistance de l’acier, d’architecture de l’armature de sécurité et de durabilité globale, la différence est abyssale entre les voitures actuelles et celles construites il y a quinze ou vingt ans. Et l’acier des nouvelles Volvo compte parmi les plus résistants du parc automobile moderne.

 

Dès lors, il est fondamental pour les secouristes d’actualiser constamment leur connaissance des nouveaux modèles de voiture et d’adapter leurs procédures pour élaborer de nouvelles techniques de désincarcération. Autrement dit, ces séances d’entraînement peuvent faire la différence et sauver des vies. À la demande des services de secours, Volvo Cars a donc décidé d’aller plus loin.

 

« D’habitude, nos crash tests ont lieu en laboratoire. C’est la première fois que nous faisons tomber une voiture du haut d’une grue », explique Håkan Gustafson. « Nous savions que cela entraînerait des déformations extrêmes, à même de mettre l’équipe de secours au défi. »

 

Au total, dix Volvo de modèles différents ont été jetées de la grue à plusieurs reprises. Avant cela, les ingénieurs sécurité Volvo Cars ont calculé précisément la pression et la force auxquelles chaque voiture devait être soumise pour atteindre le niveau d’endommagement souhaité.

 

 

Volvo Car Group en 2019

Au cours de l’exercice fiscal 2019, le résultat d’exploitation de Volvo Car Group a atteint 14,3 milliards de SEK (1,4 milliard d’euros), contre 14,2 milliards de SEK (1,3 milliard d’euros) en 2018. Le chiffre d’affaires pour cette période s’élève à 274,1 milliards de SEK (25,9 milliards d’euros), contre 252,7 milliards de SEK (23,9 milliards d’euros) en 2018. Sur l’ensemble de l’année 2019, les ventes mondiales ont atteint un record de 705 452 véhicules, soit une hausse de 9,8 % par rapport à 2018. Ces résultats reflètent la transformation financière et opérationnelle radicale mise en œuvre par Volvo ces dernières années afin de se positionner en vue de sa prochaine phase de croissance.

 

A propos de Volvo Car Group

Volvo existe depuis 1927. Aujourd’hui, Volvo est une des marques automobiles les plus connues et les plus respectées au monde, avec 705 452 véhicules vendus en 2019 dans une centaine de pays. Volvo Cars appartient à la société chinoise Zhejiang Geely Holding (Geely Holding) depuis 2010.

 

En 2019, Volvo Cars comptait, en moyenne, environ 41 500 employés à plein temps Le siège social, le développement produit, le marketing et l’administration de Volvo Cars sont principalement situés à Göteborg, en Suède. Le siège de Volvo Cars en Chine se trouve à Shanghai. Ses principales usines de production de voitures se situent à Göteborg (Suède), Gand (Belgique), en Caroline du Sud (États-Unis) et à Chengdu et Daqing (Chine) ; les moteurs sont fabriqués à Skövde (Suède) et Zhangjiakou (Chine), et les éléments de carrosserie à Olofström (Suède).

 

Fort de sa nouvelle ligne directrice « Freedom to Move », Volvo Cars entend offrir à ses clients la liberté de se déplacer de manière personnalisée, durable et sûre. Cette volonté se traduit par une triple ambition pour l’entreprise : d’ici au milieu de la décennie qui s’ouvre, faire en sorte que les véhicules tout électriques représentent la moitié de ses ventes mondiales et générer la moitié de son chiffre d’affaires directement auprès de ses clients. Volvo Cars s’est aussi engagé à réduire son empreinte carbone avec l’ambition de devenir une entreprise climatiquement neutre d’ici à 2040.

 

Mots clés:
Sécurité
La description et les faits repris dans le matériel de presse concernent la gamme de voitures internationale de Volvo Cars. Les équipements peuvent être optionnels. Les spécifications peuvent varier en fonction du pays et peuvent être modifiées sans préavis.
Contacts média