Communiqués

L’usine de Volvo Cars à Chengdu entièrement alimentée par des énergies renouvelables

Volvo Cars Chengdu car plant

L’usine de production automobile de Volvo Cars à Chengdu, la plus grosse usine du constructeur en Chine, est désormais alimentée à 100 % par de l’électricité d’origine renouvelable. Cela porte à 80 % la part d’énergies renouvelables au sein de son réseau mondial d’usines.

 

À Chengdu, l’objectif de 100 % a pu être atteint grâce à la signature d’un nouveau contrat d’approvisionnement. Cette électricité « verte » permettra au site de réduire ses émissions de CO2 de plus de 11 000 tonnes par an.

 

Un pas de plus vers la réalisation de l’ambition de Volvo Cars : disposer d’un réseau de production climatiquement neutre d’ici 2025. Cette démarche – qui s’inscrit dans le plan pour le climat à plus large échelle – vise à réduire de 40 % son empreinte carbone par véhicule entre 2018 et 2025. L’entreprise dans son ensemble entend être climatiquement neutre d’ici 2040.

 

Par ailleurs, le nouveau contrat d’électricité est en phase avec l’objectif poursuivi par la Chine de réduire les émissions de CO2 dans l’industrie ainsi que l’empreinte carbone issue de la production d’électricité.

 

L’usine de Chengdu utilisait déjà de l’électricité d’origine renouvelable à hauteur de 70 % ; le nouveau contrat a permis de gagner les 30 % restants.

 

Sur ces trente pour cent, environ 65 % de l’électricité fournie est d’origine hydraulique, et le reste provient de l’énergie solaire, de l’énergie éolienne et d’autres sources d’énergies renouvelables.

 

« Nous avons pour ambition de réduire notre empreinte carbone grâce des actions tangibles, concrètes », explique Javier Varela, directeur de la fabrication et de la logistique. « Réussir à approvisionner notre plus grande usine de Chine entièrement avec des énergies renouvelables constitue une étape charnière et souligne notre volonté de mener des actions réelles et de taille. »

 

Volvo Cars œuvre en permanence à la réduction de l’empreinte carbone dans son réseau de production et a franchi d’importants jalons au cours des dernières années. Dans toutes ses usines européennes, l’approvisionnement électrique est climatiquement neutre depuis 2008. En 2018, son usine de production de moteurs à Skövde, en Suède, a été la première du réseau à devenir climatiquement neutre dans sa totalité.

 

À Gand, en Belgique, le constructeur a installé 15 000 panneaux solaires courant 2018, ce qui constitue au sein de son réseau mondial la première introduction massive de l’énergie solaire.

 

Ces différentes mesures s’inscrivent dans le plan pour le climat lancé par Volvo Cars fin 2019, qui figure parmi les plus ambitieux dans l’industrie automobile. La pièce maîtresse du plan : réaliser 50 % du chiffre d’affaires mondial grâce à la vente de véhicules 100 % électriques d’ici 2025, les 50 % restants reposant sur les véhicules hybrides.

 

Toutefois, l’objectif ne se limite pas à réduire les émissions des pots d’échappement en passant au tout électrique. Il s’agit également de diminuer l’empreinte carbone dans toutes les activités de l’entreprise ainsi que sa chaîne d’approvisionnement, en recyclant et en réutilisant les matériaux.

 

 

Volvo Car Group en 2019

Au cours de l’exercice fiscal 2019, le résultat d’exploitation de Volvo Car Group a atteint 14,3 milliards de SEK (1,4 milliard d’euros), contre 14,2 milliards de SEK (1,3 milliard d’euros) en 2018. Le chiffre d’affaires pour cette période s’élève à 274,1 milliards de SEK (25,9 milliards d’euros), contre 252,7 milliards de SEK (23,9 milliards d’euros) en 2018. Sur l’ensemble de l’année 2019, les ventes mondiales ont atteint un record de 705 452 véhicules, soit une hausse de 9,8 % par rapport à 2018. Ces résultats reflètent la transformation financière et opérationnelle radicale mise en œuvre par Volvo ces dernières années afin de se positionner en vue de sa prochaine phase de croissance.

 

A propos de Volvo Car Group

Volvo existe depuis 1927. Aujourd’hui, Volvo est une des marques automobiles les plus connues et les plus respectées au monde, avec 705 452 véhicules vendus en 2019 dans une centaine de pays. Volvo Cars appartient à la société chinoise Zhejiang Geely Holding (Geely Holding) depuis 2010.

 

En 2019, Volvo Cars comptait, en moyenne, environ 41 500 employés à plein temps Le siège social, le développement produit, le marketing et l’administration de Volvo Cars sont principalement situés à Göteborg, en Suède. Le siège de Volvo Cars en Chine se trouve à Shanghai. Ses principales usines de production de voitures se situent à Göteborg (Suède), Gand (Belgique), en Caroline du Sud (États-Unis) et à Chengdu et Daqing (Chine) ; les moteurs sont fabriqués à Skövde (Suède) et Zhangjiakou (Chine), et les éléments de carrosserie à Olofström (Suède).

 

Fort de sa nouvelle ligne directrice « Freedom to Move », Volvo Cars entend offrir à ses clients la liberté de se déplacer de manière personnalisée, durable et sûre. Cette volonté se traduit par une triple ambition pour l’entreprise : d’ici au milieu de la décennie qui s’ouvre, faire en sorte que les véhicules tout électriques représentent la moitié de ses ventes mondiales et générer la moitié de son chiffre d’affaires directement auprès de ses clients. Volvo Cars s’est aussi engagé à réduire son empreinte carbone avec l’ambition de devenir une entreprise climatiquement neutre d’ici à 2040.

Mots clés:
Fabrication, Durabilité
La description et les faits repris dans le matériel de presse concernent la gamme de voitures internationale de Volvo Cars. Les équipements peuvent être optionnels. Les spécifications peuvent varier en fonction du pays et peuvent être modifiées sans préavis.
Contacts média