Communiqués

Pour le développement de ses voitures autonomes, Volvo Cars place l’humain au cœur de sa réflexion

The Hain family
 

Volvo Cars, le constructeur automobile premium, a révélé son approche novatrice du développement des voitures autonomes en présentant une famille de quatre personnes au Salon de l’automobile de Detroit (États-Unis).

 

La famille Hain de Göteborg, en Suède, sera la première à participer au programme Drive Me d’étude sur la conduite autonome en situation réelle, avec de vraies voitures, sur des routes empruntées chaque jour par des milliers d’automobilistes.

 

« Chez Volvo Cars, nous ne faisons pas comme tout le monde, et cela ne date pas d’hier », a déclaré Håkan Samuelsson, Président & CEO de Volvo Car Group. « Nous avons toujours donné la priorité à l’utilisateur et aux moyens de lui simplifier la vie. La technologie doit se mettre au service du consommateur et rendre la mobilité plus sûre, plus durable et plus pratique. »

 

 

 

Volvo Cars estime que dans la précipitation pour commercialiser des véhicules 100 % autonomes, de nombreux constructeurs oublient l’essentiel : les personnes qui les utiliseront. L’approche originale de Volvo consiste à adapter la technologie au conducteur, et non l’inverse.

 

« La finalité du projet Drive Me est de se concentrer sur les moyens de simplifier la vie des gens et d’avoir un impact positif sur la société. Nous adoptons une approche holistique et non pas purement technique de nos processus de recherche et développement. Personne, à notre connaissance, ne développe la conduite autonome en partant de l’utilisateur », précise Henrik Green, Vice-Président senior chargé de la Recherche et du Développement chez Volvo Car Group.

 

Le projet Drive Me est un programme de recherche collaboratif impliquant divers acteurs des secteurs publics, privés et universitaire. C’est certainement le projet de conduite autonome en situation réelle le plus sophistiqué, ambitieux et étendu à ce jour. Il prévoit la mise en circulation de 100 voitures autonomes sur des routes de Göteborg (Suède), siège de Volvo Cars. Ces voitures seront conduites par M. Tout le Monde dans des conditions de circulation réelles, courant 2017. Puis, dans un futur proche, le projet sera étendu à d’autres villes du monde.

 

« Nous voulons en apprendre davantage sur le ressenti des utilisateurs lorsqu’ils activent et désactivent la conduite autonome, comment se passe la transition et à quelles activités ils se livreront à bord quand la voiture les conduira à destination », ajoute Henrik Green.

 

Le constructeur suédois, l’un des principaux partenaires du projet Drive Me, prévoit de commercialiser sa première voiture 100 % autonome d’ici à 2021.

 

Volvo Cars a présenté sa vision du potentiel de la voiture autonome avec le Concept 26, révélé en 2015. Plus récemment, l’entreprise s’est associée avec le leader mondial du partage de voitures Uber pour développer une technologie de base destinée aux voitures autonomes. Il a aussi créé une joint-venture avec le chef de file des systèmes de sécurité automobile Autoliv, baptisée Zenuity, qui sera spécialisée dans le développement de logiciels de conduite autonome et de solutions de sécurité de référence à destination de tiers.

 

À Detroit, Volvo Cars a également annoncé ses résultats commerciaux provisoires pour 2016, lesquels mettent en lumière la croissance continue du constructeur automobile premium, qui a réaffirmé par la même occasion son engagement à développer la marque aux États-Unis, où sa nouvelle usine sera opérationnelle dès 2018 et créera 4 000 emplois à Charleston, en Caroline de Sud.

 

Note aux rédacteurs :

 En savoir plus sur le projet Drive Me et la conduite autonome selon Volvo.

 

Volvo Car Group en 2015/2016

Au cours de l’exercice fiscal 2015, le résultat d’exploitation de Volvo Car Group a atteint 6,62 MSEK (698 millions d’euros), contre 2,128 MSEK (224 millions d’euros) enregistrés en 2014. Le chiffre d’affaires pour cette période s’élève à 164,043 MSEK (17,3 milliards d’euros), contre 137,590 MSEK (14,5 milliards d’euros) en 2014. Sur l’ensemble de l’année 2016, les ventes mondiales ont atteint un record de 534 332 véhicules écoulés, soit une hausse de 6,2 % comparativement à 2015. Ces ventes historiques couplées à un résultat d’exploitation record particulièrement encourageant, incitent Volvo Car Group à poursuivre ses investissements vers sa transformation à l’échelle mondiale. Les résultats financiers complets pour 2016 seront annoncés en février.

 

À propos de Volvo Car Group

Volvo existe depuis 1927. Aujourd’hui, Volvo est une des marques automobiles les plus connues et les plus respectées au monde, avec 534 332 véhicules vendus en 2016 dans une centaine de pays. Volvo Cars appartient à la société chinoise Zhejiang Geely Holding (Geely Holding) depuis 2010, et était rattaché jusqu’en 1999 au groupe suédois Volvo Group, lorsque la compagnie a été rachetée par l’américain Ford Motor Company. En 2010, Geely Holding a acquis Volvo Cars.

En décembre 2016, Volvo Cars comptait plus de 30 000 employés à travers le monde. Le siège social, le développement produit, le marketing et l’administration de Volvo Cars sont principalement situés à Göteborg, en Suède. Le siège de Volvo Cars en Chine se trouve à Shanghai. Ses principales usines de production de voitures se situent à Göteborg (Suède), Gand (Belgique), et Chengdu (Chine) ; les moteurs sont fabriqués à Skövde (Suède) et Zhangjiakou (Chine), et les éléments de carrosserie à Olofström (Suède).

 

Mots clés:
Sécurité, Technologie, Conduite autonome
La description et les faits repris dans le matériel de presse concernent la gamme de voitures internationale de Volvo Cars. Les équipements peuvent être optionnels. Les spécifications peuvent varier en fonction du pays et peuvent être modifiées sans préavis.
Contacts média