Communiqués

L’énergie propre développe tout le potentiel des voitures électriques: Volvo Cars appelle à passer à l’action

Zurich – Pour exploiter pleinement le potentiel des voitures électriques, Volvo Cars demande davantage d’investissements dans l’énergie verte et propre. Juste à temps pour la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques COP26 qui a lieu en Écosse à Glasgow, le constructeur automobile haut de gamme suédois promeut une meilleure protection du climat auprès des chefs d’État et de gouvernement et les fournisseurs d’énergie. L’écobilan de la nouvelle Volvo C40 Recharge Pure Electric publié au même moment montre comment les sources d’énergie régénératives réduisent les émissions de CO2 tout au long du cycle de vie du véhicule.

 

Dans le cadre de la COP26, les chefs de gouvernement et les représentants de l’industrie discuteront de nouveaux plans et de nouvelles mesures pour lutter contre le changement climatique. La réduction continue des émissions de CO2 joue ici un rôle décisif.

 

Volvo Cars progresse résolument dans ce domaine: en effet, l’entreprise mène l’un des projets d’électrification les plus ambitieux de l’industrie automobile et ne proposera plus que des voitures électriques à partir de 2030. Pour y parvenir, le constructeur suédois de voitures haut de gamme lancera sur le marché dans les années à venir une gamme complète de véhicules électriques. En voie de devenir une entreprise climatiquement neutre d’ici 2040, Volvo met tout en œuvre pour réduire les émissions de CO2 dans l’ensemble de ses activités.

 

Créer de meilleures conditions cadres

Cependant, l’entreprise dépend du soutien des gouvernements et du secteur de l’énergie pour exploiter tout ce potentiel d’économies. Comme le montre l’écobilan de la Volvo C40 Recharge qui vient d’être publié, la disponibilité d’énergie verte et propre dans la production et la recharge de véhicules entièrement électriques a un impact décisif sur e bilan carbone. Si le modèle crossover de type coupé est chargé en énergie éolienne ou autre énergie régénérative, par exemple, son empreinte carbone n’atteint même pas la moitié de celle d’une Volvo XC40 équipée d’un moteur à combustion. Si, en revanche, le courant de charge provient de combustibles fossiles, la différence est considérablement réduite.

 

«Nous avons pris la décision consciente et stratégique de devenir un fabricant qui ne produit que des voitures entièrement électrique et est leader de son secteur. Mais nous ne pouvons pas réussir seuls cette transition vers la neutralité climatique», explique Håkan Samuelsson, président et CEO de Volvo Cars. «Nous avons besoin que les gouvernements et les fournisseurs d’énergie du monde entier augmentent leurs investissements dans les énergies propres et l’infrastructure de recharge correspondante afin que les véhicules entièrement électriques puissent réellement tenir leur promesse de mobilité plus propre.»

 

L’Agence internationale de l’énergie (AEI)) confirme dans son dernier «World Energy Investment Report» la nécessité d’agir. Bien que les investissements dans les sources d’énergie propres aient augmenté de façon modérée, ils restent bien en deçà de ce qui serait nécessaire pour éviter de graves répercussions du changement climatique. Il faudrait donc plus que les doubler dans le courant des années 2020 afin de limiter la hausse de la température mondiale à moins de deux degrés Celsius. Cette somme doit même être triplée pour atteindre l’objectif climatique visé qui est de 1,5 °C.

 

L’écobilan transparent des voitures électriques Volvo

Depuis le lancement de la Volvo XC40 Recharge Pure Electric, la première voiture électrique de la marque, le constructeur automobile haut de gamme suédois publie l’écobilan de chacun de ses modèles entièrement électriques. Les rapports transparents montrent comment différents scénarios agissent sur l’empreinte carbone du véhicule et fournissent aux clients des informations précieuses sur le bilan climatique dans son ensemble.

 

La nouvelle Volvo C40 Recharge Pure Electric présente une empreinte carbone d’environ 27 tonnes sur l’ensemble de son cycle de vie si le courant de charge provient exclusivement de sources d’énergie propres. Si, en revanche, le propriétaire du véhicule utilise le mix électrique mondial moyen, dans lequel environ 60% de l’électricité sont produits à partir de combustibles fossiles, les émissions augmentent jusqu’à 50 tonnes de CO2. Cela réduit considérablement l’écart par rapport aux véhicules à motorisation traditionnelle. L’empreinte carbone de la Volvo XC40 à moteur à combustion, par exemple, est de 59 tonnes de CO2 au cours du cycle de vie.

 

De l’électricité verte pour la production

L’énergie verte exerce également une influence significative sur l’empreinte carbone de la production automobile: la Volvo C40 Recharge affiche environ 70% d’émissions en plus durant sa production qu’une Volvo XC40 avec moteur à essence. La production intensive en CO2 des batteries et de l’acier ainsi que la part plus élevée en aluminium en sont la cause.

 

Pour y remédier, Volvo Cars prend activement des mesures: en collaboration avec l’aciérie suédoise SSAB, l’entreprise étudie, par exemple, le développement d’un acier sans énergies fossiles. Avec Northvolt, il est prévu que les batteries soient également produites à l’aide d’une énergie 100% renouvelable.

 

L’entreprise souhaite réduire l’empreinte carbone d’un véhicule Volvo moyen tout au long de son cycle de vie de 40% par rapport à 2018, et ce, d’ici 2025. Les économies de CO2 de 25% dans la chaîne d’approvisionnement devront également y contribuer.

 

Volvo vise également à atteindre une production climatiquement neutre d’ici 2025. Toutes les usines européennes fonctionnent déjà à 100% avec de l’électricité propre et l'usine de production suédoise de Torslanda est même totalement neutre sur le plan climatique. Les usines chinoises de Chengdu et de Daqing sont également alimentées par de l’électricité climatiquement neutre.

 

Remarques à l’intention des rédactions:

 

Mots-clés :
Environnement, Durabilité
Les descriptifs et les données reprises dans ce document de presse concernent la gamme de voitures internationale de Volvo Cars. Les équipements décrits sont susceptibles d'être en option. Les spécifications peuvent varier en fonction du pays et peuvent être modifiées sans préavis.
Contact
  • Simon Krappl
    Marketing & Communications Director | Switzerland
    Volvo Automobile (Schweiz) AG
    Téléphone mobile: +41 79 290 19 60