Communiqués

15 MILLIONS DE VOLVO : L'HISTOIRE EST EN MARCHE...

15 MILLIONS DE VOLVO : L'HISTOIRE EST EN MARCHE...

 

La toute première Volvo a franchi les portes de son usine d'assemblage le 14 avril 1927. Elle s'appelait ÖV4, les lettres ÖV signifiant en suédois « Voiture Ouverte » et le 4 faisant référence au nombre de cylindres de son moteur. Le 20 février 2008, ce sera une fois encore une voiture ouverte - ou plutôt découverte - qui se trouvera sous les feux de la rampe. Car cette voiture, un coupé-cabriolet C70 qui sortira alors des chaînes de l'usine d'Uddevalla, sera la quinze millionième Volvo.

 

Commercialement parlant, Volvo a commencé petit avec 297 voitures vendues en 1927. Sur fond de grande dépression économique internationale puis de Seconde Guerre mondiale, il a fallu 23 ans à Volvo pour sortir ses 100 000 premières voitures. Aujourd'hui, ce nombre correspond à environ trois mois de production.

 

Volvo n'a toutefois jamais été un constructeur de masse. Très rapidement, il a été décidé que cette marque symboliserait à la fois la qualité et la sécurité. A ces deux vertus s'est ajouté - dès le début des années 1970 - le respect de l'environnement. Ce n'est donc pas un hasard si Volvo fut l'inventeur d'innovations qui ont changé la face de l'automobile mondiale : côté sécurité avec la ceinture de sécurité à trois points montée en série dès 1959 et côté environnement avec, depuis 1976, le catalyseur monté sur l'échappement et accompagné d'une sonde lambda mesurant la qualité du mélange air/essence.

 

Au fil des années, de très nombreux propriétaires de Volvo ont exprimé leur grande satisfaction face à la qualité de leurs voitures. Et face aussi à leur côté pratique et fonctionnel. Ce dernier point a été amplement confirmé lorsque le magazine automobile britannique AutoExpress a réalisé une enquête très ambitieuse il y a une dizaine d'années afin de découvrir quelles étaient les meilleures - et les pires - voitures du point de vue de leur propriétaire. Deux modèles Volvo ont ainsi été analysés et tous deux ont remporté le titre dans leur catégorie. Le coupé-cabriolet C70 a été considéré comme la meilleure « voiture de sport » tandis que la S80 a été désignée meilleure berline de luxe et cela face à des concurrentes parfois nettement plus onéreuses.

 

Aujourd'hui, la marque Volvo est également célèbre pour son design reflétant la tradition esthétique scandinave. Lorsque la première Volvo franchit les portes de son usine en 1927, elle portait déjà fièrement sur sa calandre le « symbole du fer » qui caractérise toujours les Volvo. Cet emblème évoque la qualité au travers du fameux « acier suédois ». La quinze millionième Volvo le porte toujours et ce symbole véhicule les mêmes valeurs : la qualité et la solidité. Le Volvo C70 est l'un des cabriolets les plus sûrs jamais conçus. En même temps, il est spacieux et très fonctionnel. Il s'agit de deux voitures en une grâce à son toit rigide rétractable qui le transforme de coupé en cabriolet et vice-versa d'une simple pression sur un bouton.

 

Note : La Volvo la plus vendue de tous les temps a été la série 200. Entre 1974 et 1993, 2 862 573 voitures ont été assemblées.

Note 2 : Il est probable que la Volvo la plus célèbre est le coupé sportif P1800 des années 1960. D'une part parce que ce fut la voiture du « Saint » incarné à l'écran par Roger Moore. Et d'autre part parce que la P1800 rouge d'Irv Gordon, qui date de 1966, figure au Livre Guinness des Records pour avoir parcouru le plus important kilométrage de tous les temps. En 2002, cette voiture a dépassé les 2 millions de miles (3 218 000 km) et en 2012, Irv s'attend à dépasser la barre des 3 millions de miles (4 827 000 km). Un record ouvert à tout le monde... encore faudra-t-il en être capable.

Mots clés:
C70, Equipements, Historique
La description et les faits repris dans le matériel de presse concernent la gamme de voitures internationale de Volvo Cars. Les équipements peuvent être optionnels. Les spécifications peuvent varier en fonction du pays et peuvent être modifiées sans préavis.
Contacts média