Communiqués

J-1 POUR L'IN PORT DE RIO

J-1 POUR L'IN PORT DE RIO

 

Demain, samedi 4 avril, se disputera dans la baie brésilienne de Guanabara, la 9ème manche de cette édition de la Volvo Ocean Race qui en compte 17. Il reste donc encore la moitié du programme 2008-2009 à disputer avant d'arriver fin juin à Saint Petersburg. De quoi aiguiser les appétits de certains qui pensent que rien n'est encore joué.

 

Rio marque le retour à la compétition de deux bateaux sérieusement endommagés en Mer de Chine dans l'étape 4, Singapour-Qingdao, l'espagnol Telefonica Black et le hollandais Delta Lloyd arrivés par cargo au Brésil. Enfin réparés et remis à l'eau depuis plusieurs jours, les deux Volvo Open 70 ont repris l'entrainement, très fermement décidés à jouer les trouble-fêtes dès le prochain rendez-vous.

 

Ces deux équipages, qui n'ont rien à perdre, car très en retard au classement général provisoire avec respectivement 21 et 12 points (contre 63,5 points pour le leader Ericsson 4) auront pour autre avantage de disputer ces épreuves au top de leur forme physique et psychologique, ce qui ne sera pas forcément le cas des 5 autres teams, tout juste remis du stress et des efforts de leurs 40 jours de mer.

 

Rio marque également le retour aux affaires du 2ème Français de cette Volvo Ocean Race, le rochelais Laurent Pagès, également « réparé » après sa blessure à l'épaule de l'étape 2, le Cap - Cochin, en Inde. Laurent reprend son poste de Chef de quart sur Telefonica Blue dès la régate in shore de demain.

 

L'autre Français engagé dans cette édition, Sidney Gavignet, également Chef de quart, mais sur Puma, poursuit son tour du monde sans anicroche. Heureux d'être en 2ème position au Classement général provisoire après 8 manches, le savoyard parisien est gonflé à bloc et prêt à tenter avec son team l'OPA sur la première place d'Ericsson 4 pendant les trois mois qui restent avant le dénouement de la course, le 27 juin en Russie.

 

C'est donc 7 concurrents qui participeront au programme des régates in shore de demain et dont le premier départ sera lancé à 16h45 (Paris) - 12h45(Local).

 

L'intégralité des épreuves sera retransmise en direct - sons et images - sur le site officiel de la course : http://www.volvooceanrace.org.

 

ITV de Sidney Gavignet - chef de quart sur Puma, 2èmeau classement général provisoire :

 

« Dans le nouveau format de la course, c'est dur d'avoir ces régates In Port au milieu de nos phases de récupération. A peine arrivés, il faut se replonger dans la compétition. C'est pour cela que pour moi, c'est important d'avoir ma famille sur place. Je plains ceux qui sont obligés d'aller faire un aller/retour pour voir leurs proches, parfois avec deux fois 30 heures d'avion sur quelques jours.

 

« Mais ces régates font partie intégrante de la course grâce aux points dont elles sont créditées, c'est-à-dire 50% des points des étapes off shore. Le jeu est de savoir comment gérer au mieux les fatigues, les baisses d'énergie et les stress sur 9 mois de course. C'est pour cela que Telefonica Black et Delta Lloyd, qui n'ont pas fait la dernière étape auront un avantage sur nous. Mais je trouve cela très bien. Ils sont movités et frais. C'est très bien pour la course et pour ceux qui veulent rattraper des points car ils peuvent s'intercaler avec nos concurrents les plus dangereux.

 

« Rio est vraiment un moment charnière. Soit on accepte son classement de mi-course, soit on continue à se battre puisqu'il reste encore près de la moitié des points à décrocher. C'est tout ce qui fait la différence entre ceux qui finissent sur une belle course et ceux qui termine sur une course satisfaisante....

 

« ... Pour demain, on n'aura sans doute pas beaucoup de vent. Un peu comme aujourd'hui, environ 9 -10 noeuds. Mais cela suffit pour faire un beau spectacle. Et puis ces régates font partie des moments vraiment « fun » de la course pour les navigants... même si on a un peu de mal à les encaisser entre les breaks, (rires) .... »

 

ITV Laurent Pagès, Chef de quart sur Telefonica Blue, 3èmeau classement général provisoire :

 

« J'ai complètement récupéré de ma blessure à l'épaule. Cela a été plus long que ce que j'avais imaginé au départ. J'ai passé plusieurs semaines à Cap Breton, en France, pour ma rééducation. Mais maintenant tout va bien. Cela ne m'était jamais arrivé d'arrêter de naviguer si longtemps. Je suis donc très content de revenir.

 

« Pendant cette période de convalescence, j'ai toujours gardé le contact avec le Team Telefonica. J'étais même à l'escale de Singapour. Et puis, on s'est beaucoup entrainés avant le lancement de la course ; on se connaît bien et je connais parfaitement la machine donc je ne pense pas avoir perdu mes automatismes et je sais que je vais retrouver mes marques très rapidement.

 

« Le rythme est un peu endiablé depuis l'arrivée du bateau à Rio, dans la nuit de samedi à dimanche dernier. Il faut savoir qu'on a démonté absolument tout sur le bateau. Le moindre axe de roulement a été nettoyé, contrôlé puis remonté. Cela a été du grand mécano fait par notre équipe technique qui est fantastique. Le timing est serré, même pour le vainqueur qui a eu 4 jours de plus pour préparer son bateau. Heureusement notre Volvo Open est arrivé en bon état. On a juste eu un peu de travail à faire sur le mât.

 

« Quant à la condition physique de notre équipage en général, cela a l'air d'aller, même après 4 jours et demi de repos. A mon avis c'est trop peu. Avec la perte musculaire que l'on a sur les grandes étapes, ils ont tous fondus. Et psychologiquement, c'est sûrement difficile pour eux d'enchainer après une étape comme celle qu'ils viennent de terminer. Où ils ont fait la seconde partie de course, soit 20 jours, en queue de flotte, avec le handicap de leur rupture d'étai qui les empêchait de tirer à fond sur le bateau.

 

« Mais chacun à bord est un grand compétiteur dans l'âme. On est une équipe assez solide dans la façon d'aborder nos difficultés. On a toujours dans l'esprit de positiver sur nos points forts et de travailler sur nos faiblesses. Cette dynamique ne s'est pas rompue après cette étape frustrante.

On est toujours dans la logique de participer pour gagner.

 

Classement général Provisoire après 8 manches (sur 17)

 

1- Ericsson 4 - 63,5 points
2- Puma - 53 points
3- Telefonica Blue - 50,5 points
4- Ericsson 3- 43,5 points
5- Green Dragon - 39,5 points
6- Telefonica Black - 21points
7- Delta Lloyd - 12 points
8- Team Russia - 10,5 points

 

Anne Massot - Relations Presse pour la France

VOLVO OCEAN RACE

http://www.volvooceanrace.org/

 

Mob: +33 6 16 19 12 20

Fixe : +33 4 94 433 910

188, avenue Denfert Rochereau

17000 La Rochelle - France 

Mots clés:
Événements / Activités
La description et les faits repris dans le matériel de presse concernent la gamme de voitures internationale de Volvo Cars. Les équipements peuvent être optionnels. Les spécifications peuvent varier en fonction du pays et peuvent être modifiées sans préavis.
Contacts média