Communiqués

HAUTES PRESSIONS AU MENU

 

Depuis hier après-midi, tous les concurrents de la Volvo Ocean Race sont de retour en Atlantique. L'ETA à Rio commence donc à se préciser : J + 4 ou 5 jours à partir d'aujourd'hui. Soit mardi ou mercredi prochain. L'ordre des premières places du quinté est cependant encore incertain, même si Ericsson 3 continue à tenir la dragée haute à ses poursuivants.

 

En effet, 35 jours de mer n'ont pas réussi à radicalement départager les 4 premiers concurrents, puisque 255 milles seulement séparent le leader du dernier du quarté de tête, Green Dragon.

 

Le plus grande menace pour le Volvo Open 70 des rookies scandinaves, étant son propre frère, Ericsson 4, positionné ce matin à 80 milles dans le tableau arrière de l'équipage de Magnus Olsson.

 

A bord d'Ericsson 4, le skipper, Torben Grael, enfant du pays, est prêt à toutes les prouesses pour enlever cette 5ème étape à domicile. D'autant qu'il est secondé à bord par deux autres brésiliens tout aussi motivés par une arrivée triomphale devant leur public.

 

A l'affut, à 80 et 165 milles respectivement d'Ericsson 3, on retrouve deux autres concurrents, tout aussi motivés, Puma et Green Dragon ; le concurrent sino-irlandais n'ayant pas encore dit son dernier mot sur ses ambitions de podium.

 

Alors que Telefonica Blue arrive sur les Falkland, la tête de flotte a déjà laissé ces îles « ex-Malouines » à plus de 650 milles dans leurs tableaux arrière et progresse actuellement sur le 43° sud, à la latitude du Golfe de San Mathias qui marque la fin de la Patagonie argentine.

 

Pour cette remontée au large des côtes du continent sud-américain, les concurrents vont devoir jouer avec un système de hautes pressions qui peut à tout moment inverser les tendances. Les changements d'allure sont fréquents et les changements de voile incessants. Mais les moyennes de vitesse restent élevées, filtrant régulièrement avec les 18 - 20 noeuds.

 

Pour l'heure, les 4 premiers progressent presque dans un alignement Nord-Sud qui permet à Ericsson 3 de continuer à contrôler la situation. Mais jusqu'à quand ? Il reste encore 1 300 milles à couvrir avant l'arrivée à Rio. Et donc beaucoup d'eau de mer à couler sous les étraves et peut-être quelques options spectaculaires à tenter.

Cette fin d'étape est donc placée sous haute tension. D'autant que les équipages, lessivés par leur fin de parcours dans le Pacifique Sud ont eu deux jours pour se remettre les idées et le corps en place après leur passage du Horn.

 

Avec quelques heures de sommeil en plus, grappillées ici et là, les hommes sont à 100% de leur potentiel avec chacun plein de bonnes raisons d'arracher les places d'honneur à Rio. Celle commune à tous étant d'en finir, au plus vite et sains et saufs, avec ce long et périlleux marathon de 12 300 milles entre la Chine et le Brésil.

 

Positions ce vendredi 20 mars à 8h30

 

1 - Ericsson 3à 1 321 milles de Rio
2 - Ericsson 4à 80 milles
3 - Pumaà 165 milles
4 - Green Dragonà 255milles
5 - Telefonica Blueà 727 milles
Delta Lloyd- DNS
Telefonica Black- DNS
Team Russia- DNS

 

VOLVO OCEAN RACE 2008-2009

 

Classement général Provisoire après 7 manches (sur 17)

 

1- Ericsson 4- 56,5 points (après le passage du Horn)
2- Puma- 47 points (après le passage du Horn)
3- Telefonica Blue- 46,5 points (après le passage du Horn)
4- Ericsson 3- 35,5 points (après le passage du Horn)
5- Green Dragon- 34,5 points (après le passage du Horn)
6- Telefonica Black- 21points
7- Delta Lloyd- 12 points
8- Team Russia- 10,5 points

 

Mots clés:
Événements / Activités
La description et les faits repris dans le matériel de presse concernent la gamme de voitures internationale de Volvo Cars. Les équipements peuvent être optionnels. Les spécifications peuvent varier en fonction du pays et peuvent être modifiées sans préavis.
Contacts média

For information on how Volvo Cars process your personal data in relation to Volvo Cars Global Newsroom click here.

Le site Volvo Cars utilise des cookies afin d'optimiser votre expérience utilisateur sur ce site. Les cookies du site ne stockent pas d'informations personnelles. Pour en savoir plus, consultez notre Page Politique en matière de cookies.
Nous attirons votre attention sur le fait que ce site est destiné aux médias et que tout usage des visuels à titre commercial ou publicitaire est interdit. Merci de vous référer aux Conditions d’utilisation du site

Acceptez