Communiqués

Etape 1 : Alicante - Le Cap C'est parti pour 6 500 milles !

Etape 1 : Alicante - Le Cap C'est parti pour 6 500 milles !

 

Au cours de ces trois dernières semaines, plus d'un million de personnes sont venues sur le village course d'Alicante, et plus de 700 journalistes internationaux ont couvert l'ouverture de cette édition 2008-2009, mais aujourd'hui, Alicante c'est fini.

 

Après trois semaines d'ultimes préparatifs et une première manche in shore disputée samedi dernier, les 8 concurrents de la Volvo Ocean Race 2008-2009 ont quitté les pontons du port d'Alicante à 11h30 ce matin, sous les regards d'une foule compacte estimée à plus de 90 000 personnes, pour la seule journée d'aujourd'hui. Seul le soleil n'a pas daigné s'inviter à la fête alors que la famille royale au grand complet avait, elle, fait le déplacement, tenant à saluer personnellement chacun des 88 marins, qui embarquent pour ce tour du monde en 10 étapes qui va les emmener d'Espagne, en Afrique du Sud, puis en Inde, à Singapour, en Chine, au Brésil, aux Etats Unis, en Irlande, en Suède et enfin en Russie.

 

A bord de ces huit VO 70, on dénombre 21 nationalités. Si les anglo-saxons dominent, largement représentés par les Néo-zélandais (14) et les Anglais (10), les Espagnols sont aussi très présents sur cette édition avec 12 marins. Viennent ensuite les Australiens (7), les Irlandais et les Suédois (6), puis les Hollandais (5), les Américains et les Sud Africains (4), les Brésiliens et les Danois (3), les Français (Sidney Gavignet et Laurent Pagès), les Norvégiens et les Argentins (2) et enfin, un Belge, un Finlandais, un Chinois, un Allemand, un Italien, un Autrichien, et un Russe.

 

A quai, parmi les spectateurs on a pu remarquer la présence de quelques grands noms de la voile française, venus saluer les équipages avant leur grande boucle ; Lionel Lemonchois, Sébastien Josse, pourtant sur le départ de son prochain Vendée Globe, Jean-Yves Bernot, ou bien encore Thomas Coville, en stand by météo pour son prochain tour du monde en solitaire.

 

Une épaisse couche nuageuse, quelques gouttes de pluie et une forte brise d'est-nord-est de 25 noeuds ont présidé au départ de cette première étape, longue de 6 500 milles, entre l'Espagne et l'Afrique du Sud. Après le coup de canon, donné à 14h précises, du bâtiment militaire par le Roi Juan Carlos, les 8 concurrents progressant sous grand voile haute à 8-9 noeuds, ont largué rapidement la nuée de bateaux accompagnateurs.

 

Après 45mn de course, alors que les étraves se tournaient vers le large après un petit parcours côtier, Ericsson 4 prenait un léger avantage sur le reste de la flotte, suivi de près par Puma et Telefónica Blue. Ericsson 3 emmenait le groupe des poursuivants, Telefónica Black, Green Dragon, Delta Lloyd et Team Russia dans son sillage.

 

Selon le météorologue Jean-Yves Bernot, consultant de plusieurs des teams de cette édition, le vent devrait souffler encore jusqu'en milieu de nuit pour mollir de façon significative jusqu'à rendre laborieuse la traversée de la mer l'Albarran en approche de Gibraltar et même au-delà.

 

Demain après-midi, Gibraltar derrière eux, les concurrents renoueront avec la vitesse. Ils retrouveront sur leur route un alizé bien installé, qui devrait leur assurer une descente relativement rapide sur la ville du Cap via les îles Fernando de Noronha, point de passage de cette première étape. Avec une arrivée prévue au Cap vers le 3 novembre. Entre les deux, trois semaines de combat à couteaux tirés entre 8 équipages internationaux de grande valeur.

 

Le cas d'Ericsson 3 ne sera pas réexaminé par le Jury international

 

La veille de l'épreuve in shore de samedi dernier, le jury international prononçait une lourde pénalité à l'encontre du VO 70 Ericsson 3, pour une quille jugée non conforme, décidant de lui enlever des points à chaque manche, in shore, off shore, ainsi qu'aux points de passage du parcours ; lui laissant cependant la possibilité de participer à l'épreuve. Contestant cette décision, l'Ericsson Racing Team avait immédiatement réagi en demandant la réouverture de son dossier. Après avoir été attendue une semaine, la réponse est tombée hier soir. Le jugement est définitif, et ne sera donc pas réexaminé. Extrêmement déçu, l'Ericsson Racing Team a cependant décidé d'aligner Ericsson 3 au départ d'Alicante, malgré les pénalités, alors qu'une équipe travaille à la construction d'une nouvelle quille en Italie. Le team espère que ce nouvel appendice sera prêt avant le départ de la 2ème manche, Le Cap - Cochin (Inde), prévue le 15 novembre prochain.

 

Les rapports de positions seront édités toutes les 3 heures - GMT : à 10h00, 13h00, : à 10h00, 13h00, 16h00, 19h00, 22h00, 01h00, 04h00, 07h00 pendant toute la durée des étapes. Ces rapports sont disponibles pour les concurrents et pour le public qui peut les consulter, ainsi que de nombreuses autres informations, sur le site www.volvooceanrace.org dans la rubrique DATA CENTRE.

 

Classement général provisoire après 1 manche :

 

1. Telefónica Blue (Bouwe Bekking/Iker Martinez)4points
2. Telefónica Black (Fernando Echávarri)3.5points
3. Puma Il Mostro (Ken Read)3points
4. Ericsson 4 (Torben Grael)2.5points
5. Green Dragon (Ian Walker)2points
6. Delta Lloyd (Ger O'Rourke)1point
7. Ericsson 3 (Anders Lewander)0.5points*
8. Team Russia (Andreas Hanakamp)0.5points

 

L'édition 2008-2009 en quelques chiffres

 

• 37 000 milles nautiques : la distance totale à couvrir en 17 manches.
• 10 étapes, dont 6 avec un point de passage.
• 7 régates côtières à Alicante, Singapour, Quingdao, Rio, Boston, Galway et Stockholm, de 2 heures environ, suivies le lendemain d'une régate dite « Pro-Am », de relations publiques, ne comptant pas pour le classement général.
• 8 équipages (2 espagnols, 1 russe, 1 sino-irlandais, 2 suédois, 1 hollandais).
• 88 marins engagés.
• 12 300 milles nautiques : étape la plus longue : Qingdao - Rio de Janeiro
• 370 milles nautiques : étape la plus courte : Stockholm - Saint-Pétersbourg.
• 127 jours de mer et 161 jours d'escale (estimations)
• 11 escales (dont deux escales en Suède : Göteborg/Marstrand et Stockholm)
• 10 pays visités : Espagne, Afrique du Sud, Inde, Singapour, Chine, Brésil, Etats Unis, Irlande, Suède, Russie sur 4 continents, l'Afrique, l'Asie, l'Europe et les Amériques.
• 11 océans ou mers traversés : Méditerranée, Atlantique, Indien, Mer d'Oman, Golfe du Bengale, Mer de Chine, Mer Jaune, Océan Pacifique, Mer du Nord, Mer Baltique, Golfe de Finlande.
• 1 000 personnes voyageant autour du monde avec la course : journalistes, membres d'équipage, familles, invités, sponsors, bateaux et équipements de rechange sans oublier les équipes à terre et de logistique.

 

Les huit concurrents de l'édition 2008-2009.

 

Pavillons suédois

ERICSSON 4

Skipper: Torben Grael (Brésil)

Navigateur: Jules Salter (Grande Bretagne)

Architecte : Juan Kouyoumdjian (France -Argentine) - Constructeur : Killian Bushe (Suède)

ERICSSON 3

Skipper: Anders Lewander (Suède)

Navigateur: Aksel Magdahl (Norvège)

Architecte: Juan Kouyoumdjian (France-Argentine) - Constructeur: Killian Bushe (Suède)

 

Pavillon chinois et irlandais

GREEN DRAGON TEAM

Skipper: Ian Walker (GB)

Navigateur: Ian Moore (GB)

Architecte : Reichel Puch (USA) - Constructeur : McConaghy Boats (Chine)

 

Pavillons espagnols, avec Laurent Pagès (France), chef de quart sur l'un des deux bateaux.

TELEFONICA BLACK

Skipper : Fernando Echávarri (Espagne)

Navigateur : Roger Nilson (Suède)

Architectes : Farr Yacht Desing (USA) - Constructeur: Southerm Ocean Marine (N. Zélande)

 

TELEFONICA BLUE

Skipper: Bouwe Bekking (Pays Bas)

Navigateur: Simon Fisher (GB)

Architectes : Farr Yacht Design (USA) - Constructeur : King Marine (Espagne)

 

Pavillon russe

TEAM RUSSIA

Surnom : Kosatka

Skipper: Andreas Hanakamp (Autriche)

Navigateur: Wouter Verbraak (Norvège)

Architectes : Humphreys Yacht Design (UK) - Constructeur : Green Marine (GB)

 

Pavillon états-unien

PUMA OCEAN RACING

Surnom : Il Mostro

Skipper: Ken Read (USA)

Navigateur: Andrew Cape (Australie)

Chef de quart : Sidney Gavignet (France)

Architecte : Botin Carkeek (Espagne) - Constructeur : Goëtz Custom Boats (USA)

 

Pavillon hollandais

DELTA LLOYD

Skipper: Ger O'Rourke (Irlande)

Navigateur: Matthew Gregory (USA)

Architecte : Juan Kouyoumdjian (F-ARG)

Volvo

Mots clés:
Événements / Activités
La description et les faits repris dans le matériel de presse concernent la gamme de voitures internationale de Volvo Cars. Les équipements peuvent être optionnels. Les spécifications peuvent varier en fonction du pays et peuvent être modifiées sans préavis.
Contacts média

For information on how Volvo Cars process your personal data in relation to Volvo Cars Global Newsroom click here.

Le site Volvo Cars utilise des cookies afin d'optimiser votre expérience utilisateur sur ce site. Les cookies du site ne stockent pas d'informations personnelles. Pour en savoir plus, consultez notre Page Politique en matière de cookies.
Nous attirons votre attention sur le fait que ce site est destiné aux médias et que tout usage des visuels à titre commercial ou publicitaire est interdit. Merci de vous référer aux Conditions d’utilisation du site

Acceptez