Communiqués

VOLVO ENVIRONMENT PRIZE : UN EXPERT EN ECOLOGIE ANALYSE LA CRISE FINANCIERE

« LES MARCHES FINANCIERS ONT BEAUCOUP A APPRENDRE DES ECOSYSTEMES ET DES CRISES QUI Y SURVIENNENT. »

 

Aujourd'hui, politiciens et décideurs de toute la planète luttent pour stabiliser autant que possible le système financier mondial. Mais les règlements, les lois et la volonté de tout contrôler ne fonctionneront peut-être pas. Au lieu de cela, les gouvernements devraient examiner d'un peu plus près les recherches actuellement menées sur la résilience, ou la capacité d'un écosystème à faire face aux chocs puis à se reconstruire et à se renouveler lui-même.

 

Tel est le message exprimé par deux éminents chercheurs ès résilience, le professeur Crawford

« Buzz » Holling, qui recevra le Volvo Environment Prize* le 6 novembre dans la capitale suédoise, et le professeur Johan Rockström, directeur exécutif du Stockholm Resilience Centre à l'Université de Stockholm (Stockholms universitet).

*Prix de l'environnement Volvo

 

« Au coeur du système financier, pendant des années, de nombreux changements à effet cumulatif se sont lentement mis en place, comme le niveau d'endettement. De par leur nature et leur importance, aucun de ces changements ne semblait pourtant en mesure de déclencher une réaction , » explique Johan Rockström.

 

« Mais qu'un événement joue le rôle de déclencheur - la faillite d'une banque d'investissement, par exemple - et l'ensemble du système peut alors basculer dans un autre état stable, alternatif, avec de nouvelles règles comme la méfiance. »

 

L'analogie peut sembler osée mais elle est pourtant révélatrice : les événements survenus sur les marchés financiers peuvent être comparés à la vie sous la surface d'un étang. En temps normal, tout s'y passe bien. Si un jour les circonstances changent, ne fût-ce que très légèrement, comme par exemple une modification subtile de la composition chimique de l'étang, on assistera, toujours par exemple, à une invasion d'algues qui, à terme, étouffera la quasi-totalité de la vie dans l'étang. En dépit des efforts humains pour contrôler les écosystèmes - comme les quotas de pêche ou la protection des cultures -, les populations halieutiques disparaissent soudainement ou les cultures sont tout de même attaquées par des insectes.

« Tout cela arrive car la plupart des systèmes - naturels tout comme sociaux et humains - sont complexes et interconnectés. Un changement mineur peut conduire à des modifications rapides, » affirme Buzz Holling, un expert en écologie canadien largement considéré comme le « père » des réflexions sur la résilience.

 

« La crise est inévitable, » avoue-t-il. « C'est comme cela que fonctionnent les écosystèmes. »

 

Ces dernières années, les recherches de Buzz Holling ont éveillé un certain intérêt et commencent à influencer la gestion des systèmes naturels. Créer de la résilience, ce n'est pas éviter les crises et les changements rapides - ce n'est tout simplement pas possible. C'est plutôt faire en sorte que les systèmes contiennent assez de diversité pour se montrer capables de récupérer et de se reconstruire après un choc.

 

« Ceci devrait être pris en considération par les gens qui tentent de stabiliser la finance mondiale, » déclare Johan Rockström. En effet, comme dans tout système complexe, l'instabilité peut se propager et mener à un effondrement de l'ensemble du système financier.

 

Le professeur Buzz Holling se rendra en Suède le 6 novembre pour recevoir le prestigieux Volvo Environment Prize accompagné d'un chèque de 1,5 million de couronnes suédoises. Buzz Holling et Johan Rockström participeront à un séminaire organisé le même jour par le Volvo Environment Prize ainsi qu'à un séminaire sur la crise et la résilience la veille, soit le 5 novembre, à l'Académie royale suédoise des sciences (Kungl. Vetenskapsakademien).

 

En 2008, le Volvo Environment Prize sera décerné pour la dix-neuvième fois. Avec ce prix, la Volvo Environment Prize Foundation entend récompenser les personnes explorant sans relâche les voies menant à un monde durable et responsable. Le Volvo Environment Prize est attribué par une fondation indépendante assistée par un Jury composé d'experts environnementaux reconnus dans le monde entier. Depuis 1990, le prix a été alloué à 35 lauréats dont trois prix Nobel et d'autres mondialement éminents.

 

http://www.environment-prize.com/

 

Le Stockholm Resilience Centre étudie la résilience et le développement durable. Il a été fondé en 2007 grâce à une bourse de 100 millions de couronnes suédoises en provenance du MISTRA, la Fondation suédoise pour la recherche environnementale stratégique (Stiftelsen för Miliöstrategisk Forskning).

 

http://www.stockholmresilience.org/

 

Pour toute demande d'entretien avec Buzz Holling et Johan Rockström, veuillez contacter :

 

Claes Sjöberg, Tomorrow Media, tél. : +46-70-662 64 71, e-mail : claes@tomorrow.se

 

Ellika Hermansson Török, directrice de la communication, Stockholm Resilience Centre, tél. : +46-73-707 85 47, e-mail : ellika.hermansson.torok@stockholmresilience.su.se

Mots clés:
Special Interests
La description et les faits repris dans le matériel de presse concernent la gamme de voitures internationale de Volvo Cars. Les équipements peuvent être optionnels. Les spécifications peuvent varier en fonction du pays et peuvent être modifiées sans préavis.
Contacts média

For information on how Volvo Cars process your personal data in relation to Volvo Cars Global Newsroom click here.

Le site Volvo Cars utilise des cookies afin d'optimiser votre expérience utilisateur sur ce site. Les cookies du site ne stockent pas d'informations personnelles. Pour en savoir plus, consultez notre Page Politique en matière de cookies.
Nous attirons votre attention sur le fait que ce site est destiné aux médias et que tout usage des visuels à titre commercial ou publicitaire est interdit. Merci de vous référer aux Conditions d’utilisation du site

Acceptez