Communiqués

Révolutionnaire : La Volvo Ocean Race sur Google Earth Départ de la 3ème étape Cochin-Singapour : J - 1

Révolutionnaire : La Volvo Ocean Race sur Google Earth

Départ de la 3ème étape Cochin-Singapour : J - 1

 

La Volvo Ocean Race utilise désormais la puissance de GOOGLE EARTH pour délivrer une représentation au plus serré de l'évolution de chaque étape, avec des informations et des images qui proviendront en direct des bateaux en course. On pourra également étudier les trajectoires des étapes déjà disputées depuis le départ d'Alicante en octobre dernier et revenir sur leurs événements clés.

 

L'une des grandes innovations de l'édition 2008-2009 de la Volvo Ocean Race est l'embarquement sur de la Volvo Ocean Race est l'embarquement sur chaque VO 70 d'un équipier Média, exclusivement dédié à la prise d'informations images, sons et textes et à leur transmission. Cette décision d'embarquer un équipier supplémentaire, qui a cependant interdiction formelle de participer à la marche du bateau, est chère au nouveau patron de la course, le Norvégien Knut Frostad, et a été, au début très controversée par les marins. Mais son intérêt est devenu flagrant au fil des semaines en regard d'une production d'images et d'informations jamais égalée en qualité et en quantité. Cet important matériel, largement diffusé via le site officiel de la course mais également retransmis à tous types de médias internationaux, traditionnels et plus récents, comme la transmission sur les téléphones portables grâce à la technologie Ericsson, est maintenant sur Google Earth.

 

Une nouvelle étape  vient en effet d'être franchie avec l'envoi d'informations en direct des bateaux sur vient en effet d'être franchie avec l'envoi d'informations en direct des bateaux sur Google Earth. Une mission de transmission également confiée à l'équipier média.

"Ce canal de diffusion révolutionnaire de la Volvo Ocean Race est mis à la disposition d'un public qui aime utiliser les derniers outils technologiques. C'est un nouvel outil, une nouvelle option pour les fanas de la course, précise Andrew Ferguson, Responsable du département des Technologies et des nouveaux médias de la Volvo Ocean Race. Nous utilisons le matériel envoyé directement des bateaux pour les mettre à disposition des utilisateurs de Google Earth. Par un simple clic sur le logo respectifs des teams tout au long de chaque parcours, l'internaute peut avoir accès bien évidemment à la position simultanée mais aussi à des vidéos, des photos et des textes en quasi instantané.».

 

Le mode d'emploi est extrêmement simple et se fait à partir du site officiel de la course, www.volvooceanrace.org. L'internaute se rend dans l'espace Multimédia, puis sur l'onglet Google : www.volvooceanrace.org/Multimedia/google, et doit suivre la procédure de l'installation des composants.

 

Cette nouvelle étape inédite dans le suivi d'une course au large devrait contribuer à l'augmentation du public, de plus en plus important, des aficionados de la Voile.

 

Demain, samedi, les concurrents de la Volvo Ocean Race, vont prendre le départ de la 3ème étape du parcours 2008-2009 de la Volvo Ocean Race. Après 10 jours passés dans l'état indien du Kerala à remettre en état des bateaux souvent malmenés dans l'étape précédente et à visiter, en famille pour certains comme Sidney Gavignet, les alentours de Cochin, les VO 70 sont désormais parés pour les 1 950 milles qui séparent Cochin de Singapour. Pour Marcus Hutchinson, le patron de la Communication de l'épreuve l'heure est au bilan de cette escale indienne :

 

Marcus Hutchinson :

 

« L'étape Cape Town - Cochin a été un vrai challenge sportif pour les concurrents de la Volvo Ocean a été un vrai challenge sportif pour les concurrents de la Volvo Ocean Race. Comme le seront d'ailleurs les deux prochaines étapes, et plus exactement jusqu'au Cap Horn. Soit les prochains 15 000 milles disputés par nos défricheurs d'océans qui navigueront sans références en matière de compétition. En effet, les grands axes des tours du monde actuels sont désormais très connus, qu'ils soient avec ou sans escale, et l'on possède de nombreuses informations en matières de météo et de stratégies sur ces parcours. Mais notre nouveau tracé « asiatique » comporte de nombreuses inconnues qui sont autant d'exigences sportives et humaines pour les 88 marins en course dans la Volvo Ocean Race. L'argument, avancé à un moment, de dire que si on quitte les parcours classiques cela se fait au détriment du sport n'est absolument pas justifié. »

 

« De plus, en ce qui concerne cette escale en Inde que nous quitterons demain, je pense qu'un événement comme la Volvo Ocean Race et d'autres, ont une responsabilité collective d'essayer d'introduire notre sport dans de nouvelles destinations. On ne peut pas oublier que des pays comme l'Inde, la Chine et ceux du Moyen-Orient, vont être ceux qui, demain, vont acheter des bateaux, du matériel et naviguer. J'ai été étonné, le jour où je suis arrivé à Cochin, de voir 25 dériveurs monotypes naviguer en compétition sur la rivière. Un autre exemple, deux heures avant le coup d'envoi de l'étape demain, il y aura un départ de course au large donné pour une flotte de J24. Les gens naviguent donc ici, même s'ils n'ont jamais vu des bateaux comme les nôtres. Ce qui est important, c'est de prendre la vraie mesure du potentiel d'échanges sportif, culturel et économique en passant par des endroits comme Cochin. »

 

« Cette escale qui a été un magnifique succès et nous a permis de valider le concept d'emmener une grande course au large sur le sub-continent. On a été reçu comme des rois et la couverture médiatique nationale a été vraiment remarquable. Le village a dépassé largement le million de visiteurs pendant cette brève escale de 10 jours. Les Indiens, bien renseignés par la presse, sont venus accueillir tous les concurrents et particulièrement le dernier d'entre eux, Team Russia. Ils ont suivi massivement les différentes cérémonies officielles et plébiscité les programmes d'animations proposés avec des concerts de musique classique indienne et la venue de quelques stars de Boliwood. Certes les attentats de Bombay ont un peu perturbé le programme de relations publiques des sponsors, mais globalement, les retours sont excellents sur cette première étape asiatique. Il n'est donc pas irraisonnable de creuser d'avantage le potentiel d'une nouvelle escale en Inde à l'avenir. »

 

« Demain, la course part pour Singapour. Si le parcours reste sportivement une inconnue tactique pour les navigateurs, la ville-état de Singapour, proche de certains standards des sociétés occidentales, ne dégagera pas cet intense parfum d'exotisme qui a complètement saisi et enchanté l'ensemble de la famille Volvo pendant ce bref séjour en Inde. »

 

Classement général provisoire au départ de Cochin

 

1. Ericsson 4: 26 points

2. Telefónica Blue: 19 points

3. PUMA: 18 points

4. Green Dragon: 16 points

5. Ericsson 3: 14.5 points

6. Telefónica Black: 13.5 points

7. Delta Lloyd: 7.5 points

8. Team Russia: 7.5 points

 

L'édition 2008-2009 en quelques chiffres

 

- 37 000 milles nautiques : la distance totale à couvrir en 17 manches.

         o 10 étapes, dont 6 avec un point de passage.

         o 7 régates côtières à Alicante, Singapour, Qingdao, Rio, Boston, Galway et Stockholm, de 2

            heures environ, suivies le lendemain d'une régate dite « Pro-Am », de relations publiques,

            ne comptant pas pour le classement général.

 

- 8 équipages (2 espagnols, 1 russe, 1 sino-irlandais, 2 suédois, 1 hollandais).

- 88 marins engagés.

- 12 300 milles nautiques : étape la plus longue : Qingdao - Rio de Janeiro

- 370 milles nautiques : étape la plus courte : Stockholm - Saint-Pétersbourg.

- 127 jours de mer et 161 jours d'escale (estimations)

- 11 escales (dont deux escales en Suède : Göteborg/Marstrand et Stockholm)

- 10 pays visités : Espagne, Afrique du Sud, Inde, Singapour, Chine, Brésil, Etats Unis, Irlande,

Suède, Russie sur 4 continents, l'Afrique, l'Asie, l'Europe et les Amériques.

- 11 océans ou mers traversés : Méditerranée, Atlantique, Indien, Mer d'Oman, Golfe du Bengale, Mer de Chine, Mer Jaune, Océan Pacifique, Mer du Nord, Mer Baltique, Golfe de Finlande.

- 1 000 personnes voyageant autour du monde avec la course : journalistes, membres d'équipage,

familles, invités, sponsors, bateaux et équipements de rechange sans oublier les équipes à terre et

de logistique.

 

CONTACTS UTILES et SERVICES AUX MEDIAS

Chargée des relations Presse pour la France

Contact : Anne Massot

Email :massot@club-internet.fr - Mob: +33 6 16 19 12 20

Mots clés:
Événements / Activités
La description et les faits repris dans le matériel de presse concernent la gamme de voitures internationale de Volvo Cars. Les équipements peuvent être optionnels. Les spécifications peuvent varier en fonction du pays et peuvent être modifiées sans préavis.
Contacts média

For information on how Volvo Cars process your personal data in relation to Volvo Cars Global Newsroom click here.

Le site Volvo Cars utilise des cookies afin d'optimiser votre expérience utilisateur sur ce site. Les cookies du site ne stockent pas d'informations personnelles. Pour en savoir plus, consultez notre Page Politique en matière de cookies.
Nous attirons votre attention sur le fait que ce site est destiné aux médias et que tout usage des visuels à titre commercial ou publicitaire est interdit. Merci de vous référer aux Conditions d’utilisation du site

Acceptez