Communiqués

L’usine automobile Volvo Cars de Daqing entièrement alimentée par de l’électricité issue d'énergies renouvelables

L’usine de production de Volvo Cars à Daqing, en Chine, est désormais entièrement alimentée par de l’électricité d’origine renouvelable, à l’instar de l’autre grand site chinois de la marque à Chengdu qui a franchi ce même cap l’année dernière.

 

Désormais, le réseau de production mondial de Volvo Cars est alimenté par de l’électricité climatiquement neutre à près de 90 %, ce qui constitue une réelle avancée en direction de l’objectif de l’entreprise d’atteindre la neutralité climatique de ses activités de production d’ici 2025.

 

À l’avenir, l’usine de Daqing, dans la province de Heilongjiang, sera alimentée en électricité produite à partir de biomasse (83 %) et d’énergie éolienne (17 %), ce qui devrait réduire ses émissions de CO2 annuelles d’environ 34 000 tonnes.

 

Plus concrètement, les centrales biomasse fournissant le site de Daqing en électricité utilisent des résidus agricoles et forestiers provenant de sources locales durables.

 

« La durabilité est aussi importante que la sécurité pour Volvo Cars », affirme Javier Varela, responsable des opérations industrielles mondiales et de la qualité. « Pour atteindre nos objectifs climatiques ambitieux, nous devons impérativement agir sur les émissions attribuables à notre réseau de production. C’est pourquoi je me réjouis que le site de Daqing soit désormais entièrement alimenté par de l’électricité verte. »

 

Au-delà de cet accomplissement majeur de l’usine de Daqing, Volvo Cars a enregistré de nouveaux progrès s’agissant de la réduction des émissions de ses usines chinoises en général. Des discussions ont été engagées avec les fournisseurs locaux de la marque ces derniers mois, afin de les encourager à suivre l’exemple et passer à leur tour à de l’énergie climatiquement neutre à 100 %. Les réactions ont jusqu’alors été très positives.

 

Pour que Volvo Cars atteigne son objectif de neutralité climatique de ses activités de production d’ici 2025, il lui faut avoir accès à de l’électricité et du chauffage issus de sources d’énergie renouvelable. Cela implique de trouver des partenaires locaux favorables au développement d’alternatives durables au sein du gouvernement et des entreprises.

 

« Nous n’atteindrons nos objectifs en matière d’action climatique qu’en coopération avec nos fournisseurs », a souligné Javier Varela. « Le soutien reçu jusqu’à présent en Chine est encourageant, et nous souhaitons servir de référence à l’industrie manufacturière du pays en matière de durabilité. »

 

L’objectif de neutralité climatique de la production de Volvo Cars s’inscrit dans le cadre du plan Climat de la marque qui compte parmi les plus ambitieux de l’industrie automobile. La pierre angulaire de ce plan est l’ambition de Volvo Cars de devenir une marque 100 % électrique d’ici 2030, avec une offre exclusivement constituée de véhicules tout électriques.

 

Le plan ne se limite pourtant pas à réduire les émissions d’échappement par une électrification complète. L’entreprise projette également de s’attaquer aux émissions de carbone dans l’ensemble de ses activités, tout au long de sa chaîne d’approvisionnement et via le recyclage et la réutilisation des matériaux.

 

À court terme, Volvo Cars a pour ambition de réduire l’empreinte carbone du cycle de vie de chaque voiture de 40 % entre 2018 et 2025. D’ici 2040, Volvo Cars veut être une entreprise neutre sur le plan climatique.

 

 

Volvo Car Group en 2020

Au cours de l’exercice fiscal 2020, le résultat d’exploitation de Volvo Car Group a atteint 8,5 milliards de SEK (839 millions d’euros), contre 14,3 milliards de SEK (1,4 milliard d’euros) en 2019. Le chiffre d’affaires pour cette période s’élève à 262,8 milliards de SEK (25,9 milliards d’euros), contre 274,1 milliards de SEK (27 milliards d’euros) en 2019. Sur l’ensemble de l’année 2020, les ventes mondiales ont atteint de 661 713 véhicules, soit une baisse de 6,2 % par rapport à 2019 (705 452 unités).

 

À propos de Volvo Car Group

Volvo existe depuis 1927. Aujourd’hui, Volvo est une des marques automobiles les plus connues et les plus respectées au monde, avec 661 713 véhicules vendus en 2020 dans une centaine de pays. Volvo Cars appartient à la société chinoise Zhejiang Geely Holding (Geely Holding) depuis 2010.

 

En 2020, Volvo Cars comptait, en moyenne, environ 40 000 employés à plein temps. Le siège social, le développement produit, le marketing et l’administration de Volvo Cars sont principalement situés à Göteborg, en Suède. Le siège de Volvo Cars en Chine se trouve à Shanghai. Ses principales usines de production de voitures se situent à Göteborg (Suède), Gand (Belgique), en Caroline du Sud (États-Unis) et à Chengdu et Daqing (Chine) ; les moteurs sont fabriqués à Skövde (Suède) et Zhangjiakou (Chine), et les éléments de carrosserie à Olofström (Suède).

 

Fort de sa nouvelle ligne directrice « Freedom to Move », Volvo Cars entend offrir à ses clients la liberté de se déplacer de manière personnalisée, durable et sûre. Cette volonté se traduit par une triple ambition pour l’entreprise : d’ici au milieu de cette décennie, faire en sorte que les véhicules tout électriques représentent la moitié de ses ventes mondiales et générer 5 millions de contacts directs avec ses clients. Volvo Cars s’est aussi engagé à réduire son empreinte carbone avec l’ambition de devenir une entreprise climatiquement neutre d’ici à 2040.

 

Mots clés:
Fabrication, Durabilité
La description et les faits repris dans le matériel de presse concernent la gamme de voitures internationale de Volvo Cars. Les équipements peuvent être optionnels. Les spécifications peuvent varier en fonction du pays et peuvent être modifiées sans préavis.
Contacts média