Communiqués

NÉGOCIATIONS SUSPENDUES ENTRE VOLVO CARS ET LE GOUVERNEMENT SUÈDOIS AU SUJET DES PRÊTS DE LA BEI

 

Après de longues discussions, Volvo Car Corporation et le gouvernement suédois ont décidé de suspendre leurs négociations concernant l'éventuelle garantie de l'Etat sur des prêts accordables à Volvo Cars par la Banque Européenne d'Investissement (BEI). Il s'agit d'une position commune entre Volvo Cars et les autorités suédoises, essentiellement suite à l'examen stratégique pratiqué par Ford (Strategic Review) dont l'une des conséquences pourrait être la vente de Volvo Cars.

 

En décembre 2008, l'Union Européenne avait fait état de son approbation pour des prêts à concurrence de 16 milliards d'euros sur quatre ans accordables par la Banque européenne d'investissement (BEI) à l'industrie automobile européenne afin de soutenir les technologies « vertes », c'est-à-dire respectueuses de l'environnement. Un peu plus tard, au cours du même mois de décembre, le gouvernement suédois avait réservé 20 milliards de couronnes suédoises (près de 2 milliards d'euros) afin de garantir ces prêts. Puis en mars 2009, la BEI avait accordé un prêt de 200 millions d'euros à Volvo Cars pour l'année en cours sous réserve d'une garantie de l'Etat, prêt qui allait être destiné au financement de projets relatifs aux technologies environnementales actuellement en cours de développement chez Volvo Cars.

 

« Notre dialogue avec le gouvernement suédois - qui a beaucoup soutenu Volvo Cars - a été très constructif, » affirme Stephen Odell, Président & CEO (Chief Executive Officer) de Volvo Car Corporation. « Cela dit, » ajoute M. Odell, « nous sommes déçus de ne pas être arrivés à un accord. Nos concurrents sur d'autres marchés comme l'Italie, l'Allemagne, la France et le Royaume-Uni ont pu utiliser de tels prêts de la BEI, ce qui leur offre d'évidents avantages compétitifs en ces temps difficiles. »

 

Volvo Cars va donc maintenant se concentrer sur d'autres aides gouvernementales en faveur de ses activités dont, par exemple, des initiatives de stimulation du marché, le financement de la R&D, l'aide aux fournisseurs en difficulté et le développement des compétences. Jusqu'à présent, très peu de ces incitants avaient été mis en place.

 

En parallèle à ses négociations avec le gouvernement suédois, Volvo Car Corporation a pris l'initiative de dialoguer dans d'autres domaines où opère la société. Ces discussions se poursuivront.

 

Mots clés:
Entreprise
La description et les faits repris dans le matériel de presse concernent la gamme de voitures internationale de Volvo Cars. Les équipements peuvent être optionnels. Les spécifications peuvent varier en fonction du pays et peuvent être modifiées sans préavis.
Contacts média