Communiqués

POUR SES DÉBUTS, LE TOUT NOUVEAU XC90 ENRICHIT SON ÉQUIPEMENT D’UN MULTI-FILTRE QUI AMÉLIORE LA QUALITÉ DE L’AIR INTÉRIEUR

 

Nouveau Volvo XC90

En équipant l’habitacle d’un multi-filtre plus grand et plus efficace, Volvo Cars continue de peaufiner son système en série CleanZone, une approche exclusive permettant de contrôler la qualité de l’air intérieur, et fournissant un environnement de conduite salutaire grâce à des solutions innovantes. Les conducteurs respirent plus facilement, les dangereuses particules fines en suspension ne pouvant plus pénétrer à l’intérieur du véhicule.

 

Le multi-filtre a été spécialement conçu pour la plateforme SPA et fera son apparition sur le tout nouveau XC90 début 2015. Sa taille plus importante lui permet d’intercepter davantage de pollen et de particules, tout comme son filtre à charbon actif qui élimine lui aussi bon nombre de particules polluantes dangereuses pour la santé.

 

Les résultats sont impressionnants. Dans une voiture équipée du nouveau multi-filtre amélioré, la quantité de particules fines de taille inférieure à 0,4 μm peut diminuer jusqu’à 70%, comparativement à une voiture non équipée, d’après un test standard de composants. C’est un progrès significatif, étant donné que des études ont montré que des particules de poussières de taille inférieure à 10 µm étaient susceptibles de causer de nombreux problèmes de santé, notamment des difficultés respiratoires ou des infections pulmonaires.

 

« Plus de 45 % de la population mondiale des pays industrialisés souffrent aujourd’hui de certaines formes d’allergie et d’hypersensibilité. Plus de 10 % a de l’asthme. Chez Volvo, notre engagement en termes de sécurité va bien au-delà des ceintures de sécurité et des airbags. Nous nous efforçons de rendre chaque minute que vous et votre famille passez dans une Volvo aussi sûre que possible. L’air ambiant est un paramètre à prendre en compte », déclare Peter Mertens, Vice-président senior en charge de la R&D. « Avec ce filtre, nous nous plaçons à présent à l’avant-garde de l’industrie automobile en termes de séparation des particules ».

 

Le filtre est un des éléments du Système de Contrôle de la Qualité de l’Air Intérieur dernier cri de Volvo (Interior Air Quality System IAQS). Un capteur surveillant les substances nocives de l’air entrant, en est un autre. Si le niveau de substances néfastes devient trop élevé (comme lors d’une conduite dans un tunnel par exemple), l’arrivé d’air du véhicule se ferme automatiquement. L’action commune du multi-filtre et du capteur permet de repousser de nombreuses particules polluantes et irritantes, notamment :

 

  • Les oxydes d’azote
  • Les hydrocarbures
  • L’ozone troposphérique
  • Les gaz d’échappements ou autres odeurs désagréables

 

L’approche Cleanzone

Filtrer l’air extérieur ne constitue que la moitié de l’approche globale Cleanzone permettant de purifier l’environnement du conducteur.  L’autre moitié, minimiser les émissions nocives à l’intérieur de la voiture, est tout aussi importante. Et Volvo Cars a développé plusieurs programmes pour atteindre cet objectif.

 

Par exemple, les conducteurs apprécient, lorsqu’ils déverrouillent à distance leur véhicule, que le système de ventilation dissipe automatiquement l’air intérieur en l’espace d’une minute, évacuant ainsi les émissions et les mauvaises odeurs avant de s’installer.

 

Mais en fait, le travail permettant de limiter les émissions commence bien avant la construction même des véhicules, avec des contrôles stricts quant aux substances utilisées à l’intérieur. Volvo Cars est leader de l’industrie automobile dans ce domaine, et s’investit vers de nouveaux matériaux moins toxiques et moins chargés en dangereux additifs.

 

Volvo Cars a également mis en place un programme d’évaluation rigoureux pour surveiller et contrôler les émissions, comprenant notamment l’équipe de nez de Volvo Cars (Volvo Cars Nose Team), dont la tâche consiste à sentir différents objets afin de déterminer si leur odeur est acceptable ou si elle est trop forte. Ce qui est connu comme étant « l’odeur d’une voiture neuve » résulte en fait du faible taux d’émissions provenant des matériaux. Les niveaux ne présentent pas de réels dangers, mais par fortes chaleurs, certaines concentrations peuvent irriter les gens hypersensibles.

 

Un autre aspect de ce programme réside dans le simulateur d'ensoleillement qui permet de chauffer la voiture à une température de 65°C, simulant un stationnement en plein soleil par une chaude journée d'été. Les émissions de composés organiques volatils totaux (COVT) (Total Volatile Organic Compounds TVOCs) et les aldéhydes sont ensuite mesurés. Volvo a fixé des valeurs limites très strictes en matière de COVT, responsables au-delà d'un certain seuil de maux de tête, nausées et étourdissements, voire de crises d'asthme. Les aldéhydes sont aussi limités, car ils peuvent provoquer, surtout le formaldéhyde, des allergies respiratoires et des allergies de contact. Le nickel, une autre source d’allergie de contact émanant des surfaces métalliques, est également moins présent.

 

En se concentrant sur le bien-être et la santé des conducteurs, CleanZone représente l’esprit « centré sur l’humain » de Volvo Cars. Cette approche est en parfaite adéquation avec les sensibilités modernes : les consommateurs du monde entier sont de plus en plus conscients de l’impact de la qualité de l’air sur la santé, et exigent à présent des habitacles de voitures plus sains. Volvo Cars continuera d’être leader dans ce domaine.

 

 

 

 

Volvo Car Group en 2013

Au cours de l’exercice 2013, Volvo Car Group a enregistré un résultat d’exploitation de 1,919 millions de couronnes suédoises (66 millions en 2012). Le revenu sur cette période s’est élevé à 122 245 millions de couronnes suédoises (contre 124 547 millions en 2012), tandis que le résultat net totalisait 960 millions de couronnes suédoises (- 542 millions). Les ventes mondiales de l’année ont atteint 427 840 véhicules (421 951 en 2012), soit une hausse de 1,4 % par rapport à 2012. Le résultat d’exploitation est le fruit d’un meilleur contrôle des coûts et de fortes ventes, et constitue concrètement une preuve supplémentaire de la progression du plan de transformation mis en place par Volvo Car Group. Pour l’année 2014, la société espère rester dans le positif et prévoit d’enregistrer une hausse de 10 % des ventes mondiales.

 

A propos de Volvo Car Group

Volvo existe depuis 1927. Aujourd’hui, Volvo est une des marques automobiles les plus connues et les plus respectées au monde, avec 427 000 véhicules vendus en 2013 dans une centaine de pays. Volvo Cars appartient à la société chinoise Zhejiang Geely Holding (Geely Holding) depuis 2010, et était rattaché jusqu’en 1999 au groupe suédois Volvo Group, lorsque la compagnie a été rachetée par l’américain Ford Motor Company. En 2010, Geely Holding a acquis Volvo Cars.

 

En décembre 2013, Volvo Cars comptait plus de 23 000 employés à travers le monde. Le siège social, le développement produit, le marketing et l’administration de Volvo Cars sont principalement situés à Göteborg, en Suède. Le siège de Volvo Cars en Chine se trouve à Shanghai. Ses principales usines de production de voitures se situent à Göteborg (Suède), Gand (Belgique), et Chengdu (Chine) ; les moteurs sont fabriqués à Skövde (Suède) et Zhangjiakou (Chine), et les éléments de carrosserie à  Olofström (Suède).

Mots clés:
Environnement, Intérieur, Technologie, Durabilité
La description et les faits repris dans le matériel de presse concernent la gamme de voitures internationale de Volvo Cars. Les équipements peuvent être optionnels. Les spécifications peuvent varier en fonction du pays et peuvent être modifiées sans préavis.
Contacts média