Communiqués

La ceinture de sécurité à trois points de Volvo a 60 ans: un équipement breveté qui a sauvé plus d’un million de vies

Zurich - Depuis 60 ans, la ceinture de sécurité à trois points inventée par Volvo constitue le moyen le plus efficace de sauver des vies sur la route. Les experts estiment que plus d’un million de personnes doivent la vie à leur ceinture de sécurité. En Allemagne, au Salon International de l’Automobile IAA de 1959, Volvo a présenté pour la première fois à un large public, le potentiel de vies sauvées grâce à la ceinture à trois points, dans le but de populariser rapidement cette technologie de sécurité innovante. La cession du brevet à d’autres constructeurs automobiles a également contribué à ce succès car l’entreprise suédoise place le progrès social au-dessus du profit financier – tout comme elle le fait à nouveau aujourd’hui, 60 ans plus tard, avec le projet E.V.A. («Equal Vehicles for All»).

 

Depuis le mois de mars de cette année, Volvo Car Group publie dans une bibliothèque numérique centralisée et libre d’accès, le fruit de ses expériences acquises en matière de sécurité au fil d’années de recherche sur les accidents. Volvo partage ainsi les connaissances accumulées depuis 1970 grâce aux recherches effectuées sur de vrais accidents et invite en même temps l’industrie à concevoir des voitures offrant un même niveau de sécurité à tous les passagers, indépendamment de leur sexe, de leur taille, de la forme de leur corps et de leur poids («Equal Vehicles for All»).

Volvo, premier constructeur automobile à introduire la ceinture de sécurité à trois points de série
La ceinture de sécurité à trois points brevetée a été introduite de série en 1959, tout d’abord dans le modèle Volvo PV544, baptisé affectueusement la «bosse Volvo» par ses fans, et dans l’élégante Volvo P120 Amazon. Ces deux voitures disposaient déjà de points d’ancrage pour les ceintures de sécurité sur les sièges arrière.

Les études de Volvo ont convaincu les experts
«Quel degré de sécurité offrent les ceintures de sécurité?» se sont alors demandé les médias spécialisés, médecins et acheteurs de voitures allemands. Volvo a donc organisé un tour de démonstration spectaculaire sur le site du salon de Francfort avant le prochain IAA. Le pilote cascadeur suédois Orvar Aspholm a réalisé quatre tonneaux à bord d’une Volvo PV544, mais grâce à la ceinture de sécurité à trois points qui le protégeait, il est sorti indemne de l’épave. Tout comme il l’avait déjà fait plus de 30 fois auparavant à bord de modèles Volvo.

Volvo a réussi à convaincre les derniers sceptiques en 1967, avec le légendaire «Rapport de 28 000 accidents». L’étude reposait sur les données de tous les accidents survenus en un an en Suède et prouvait que la ceinture de sécurité avait sauvé des vies et que le nombre de blessures avait baissé de 50 à 60%.

Premier brevet Volvo «ouvert» au profit de la sécurité routière mondiale
Les premiers brevets sur des systèmes de ceintures sont déjà apparus à la fin du 19ème siècle et dans les années 1930, les médecins américains avaient demandé que les automobiles soient équipées de ceintures – les premiers systèmes de retenue n’ont toutefois été que peu généralisés. Seul Nils Bohlin, l’ancien ingénieur aéronautique embauché par Volvo en 1958, a réussi la percée. Bohlin savait que la ceinture devait absorber les forces générées par les collisions là où le corps est le plus solide, c’est-à-dire au niveau du bassin et du torse. Il a concrétisé ce concept en associant une sangle abdominale et une sangle diagonale, la géométrie en forme de V de la ceinture pointant vers le sol. En même temps, ce système de retenue devait être facile à manier et à régler: le système de sécurité à trois points de Volvo a été breveté mais a toutefois obtenu un «brevet ouvert» afin que tous les intéressés puissent utiliser le concept de ce système de retenue. À ce jour, l’utilisation de la ceinture de sécurité est le facteur essentiel en matière de sécurité des passagers. Mais l’utilisation de la ceinture variant selon les diverses régions du monde, son potentiel n’est pas encore pleinement exploité.

L’invention de Nils Bohlin, l’ingénieur de Volvo, a été saluée aussi en Allemagne. Dès 1985, l’Office allemand des brevets a élu la ceinture de sécurité à trois points comme étant l’une des huit inventions les plus utiles aux êtres humains au cours des 100 dernières années.

Projet E.V.A.: les résultats de la recherche de Volvo pour le progrès social
Cette année, Volvo célèbre le 60ème anniversaire de la ceinture de sécurité à trois points avec le projet E.V.A. (Equal Vehicles for All). Cette initiative E.V.A. met au service de la sécurité routière les connaissances acquises au fil des années de recherche de Volvo sur les accidents, et les publie dans une bibliothèque numérique centralisée accessible à tous gratuitement. Dans le même temps, le projet s’investit pour que tout le monde bénéficie d’une protection identique indépendamment du sexe, de la taille, de la forme du corps et du poids. Une exigence déjà mise en œuvre lors du développement des modèles Volvo. Ainsi, en s’appuyant sur les données de recherche de Volvo et d’autres études, E.V.A. montre que du fait de leur anatomie, les femmes victimes d’un accident souffrent beaucoup plus fréquemment du coup du lapin que les conducteurs masculins. Volvo a donc développé des mannequins virtuels de crash tests qui ont permis de concevoir des systèmes de sécurité offrant une protection tout aussi bonne pour les hommes que pour les femmes.

Les innovations révolutionnaires de Volvo en matière de sécurité

1959: La ceinture de sécurité à trois points
Tout d’abord introduite de série pour les sièges avant, cette ancienne nouveauté mondiale équipe aujourd’hui pratiquement toutes les voitures, indépendamment de la marque et de la catégorie du véhicule. Elle a permis de sauver la vie de plus d’un million de personnes dans le monde.

1972: Le siège enfant dos à la route
Dès les années 1960, Volvo Car Group a commencé à effectuer des crash tests avec des sièges enfants. En 1972, Volvo a été le premier constructeur automobile au monde à lancer le siège enfant dos à la route. Pour des raisons de sécurité, l’entreprise recommande aujourd’hui d’asseoir tous les enfants de moins de quatre ans dos à la route dans un véhicule.

1978: Le coussin rehausseur pour enfants
Dès l’âge de quatre ans, les enfants devraient être assis face à la route sur un coussin rehausseur ou un rehausseur intégré qui les surélève à hauteur de la ceinture de sécurité. Ils peuvent ainsi pleinement profiter de la sécurité offerte par la ceinture. Cela a été une autre nouveauté mondiale de Volvo.

1986: La ceinture de sécurité à trois points pour le siège central de la banquette arrière
Considérée autrefois comme une entrave à la liberté individuelle, la ceinture de sécurité est acceptée de nos jours comme un équipement de sécurité pouvant potentiellement sauver des vies – et ce, aussi sur la banquette arrière.

1991: Le système de protection contre les chocs latéraux (SIPS)
Les études menées par Volvo au cours des années 1980 ont montré que les gens étaient particulièrement en danger en cas de choc latéral, en raison de la faible distance entre les occupants d’un véhicule et la carrosserie latérale. C’est pourquoi Volvo a développé SIPS, le premier système au monde de protection contre les chocs latéraux intégré dans la carrosserie.

1994: Les airbags latéraux SIPS
Une autre fonction permettant de mieux protéger les passagers en cas de choc latéral. La Volvo 850 a été la première voiture équipée d’airbags latéraux.

1998: Système de protection contre le coup du lapin (WHIPS)
Le dispositif protège tous les occupants contre les lésions cervicales. WHIPS est aussi l’une des raisons de la forme particulière des sièges et appuie-tête de Volvo.

2002: Rollover Stability Control (RSC) avec capteur gyroscopique et système de contrôle dynamique DSTC
Cette technologie a été présentée pour la première fois à l’échelle internationale avec la première génération du SUV premium Volvo XC90. Le système utilise un capteur gyroscopique qui détecte et réduit le risque de tonneaux.

2008: Volvo City Safety
Le système de freinage d’urgence présenté en 2007 et introduit un an plus tard fait figure de référence: grâce au freinage automatique, le système peut totalement empêcher d’éventuelles collisions à une vitesse correspondante. La génération actuelle du système Volvo City Safety est un équipement de série installé dans tous les nouveaux modèles.

2010: La détection des piétons avec fonction de freinage d’urgence
Après son lancement, Volvo City Safety a été progressivement complété entre autres par un système de détection des piétons. Depuis lors, les piétons sont détectés de façon fiable même de nuit.

2013: La détection des cyclistes avec fonction de freinage d’urgence
Dans l’étape suivante, Volvo City Safety a été complété par le système de détection des cyclistes, qui fonctionne aussi de nuit.

2014: L’assistance de freinage aux intersections
Dans l'appellation Volvo City Safety, le constructeur automobile suédois haut de gamme englobe tous les systèmes de freinage d’urgence, dont l’assistance de freinage aux intersections, lancée comme une nouveauté mondiale avec la deuxième génération de la Volvo XC90. Le système permet d’éviter qu’un véhicule qui change de voie pour tourner n’entre en collision avec les véhicules arrivant en sens inverse.

2014: Run-off Road Protection
Le système lancé également pour la première fois à l’échelle mondiale avec la Volvo XC90, maintient les occupants en toute sécurité sur leurs sièges lorsque le véhicule quitte la route. Les sièges absorbent l’énergie afin de limiter les lésions dorsales.

2015: La détection des animaux sauvages
Cette extension du système Volvo City Safety, permet de détecter aussi de façon fiable la présence d’animaux sauvages de grande taille tels que des élans et ce, de jour comme de nuit. Si le conducteur ne réagit pas, un freinage d’urgence se déclenche. Volvo City Safety est ainsi le seul système qui, outre les autres voitures, perçoit aussi les piétons, les cyclistes et les animaux de grande taille.

2015: Le système Road Edge Detection
Le système détecte le bord de la chaussée et par de légères interventions sur la direction, aide le conducteur à maintenir le véhicule en toute sécurité dans sa trajectoire et sur sa voie.

2018: Oncoming Lane Mitigation avec freinage
Le système déjà présenté en 2017 avec la nouvelle Volvo XC60 réduit le risque de collisions avec des véhicules roulant en sens inverse. Si le véhicule franchit la ligne au milieu de la chaussée et se retrouve sur la voie de la circulation arrivant en sens inverse, le système intervient au niveau de la direction et ramène le véhicule dans la bonne voie. En 2018, le système a été complété par une fonction de freinage d’urgence sur la nouvelle Volvo V60.

Mots-clés :
Sécurité, Entreprise, Historique
Les descriptifs et les données reprises dans ce document de presse concernent la gamme de voitures internationale de Volvo Cars. Les équipements décrits sont susceptibles d'être en option. Les spécifications peuvent varier en fonction du pays et peuvent être modifiées sans préavis.

Contact

  • Sascha Heiniger
    Director Corporate & Brand Communication
    Volvo Car Switzerland AG
    Téléphone mobile: +41-79-9135962

For information on how Volvo Cars process your personal data in relation to Volvo Cars Global Newsroom click here.

Le site média Volvo Cars utilise des cookies afin d'optimiser votre expérience utilisateur sur ce site. Les cookies du site ne stockent pas d'informations personnelles. Pour en savoir plus, consultez notre Page Politique en matière de cookies.

Accepter