Communiqués

Uber s’associe avec Volvo Cars pour lancer son projet pilote de véhicule autonome à San Francisco

Zurich – Le leader mondial du partage de voitures Uber étend son projet pilote de véhicule autonome à San Francisco (Californie) en utilisant le SUV premium Volvo XC90, qui a été spécialement adapté pour accueillir cette technologie.

 

Cette initiative marque une nouvelle étape de l’alliance de plus en plus étroite entre Volvo et Uber. En août 2016, les deux entreprises ont signé un accord portant sur un projet de co-développement de véhicules de base appelés à être utilisés pour développer des modèles 100 % autonomes sans conducteur. Les premiers tests sur ces prototypes ont été réalisés à Pittsburgh (Pennsylvanie).

 

Volvo a construit et vendu à Uber les tout derniers modèles destinés à San Francisco, lesquels ont été équipés du package matériel et logiciel de conduite autonome de l’entreprise technologique américaine, dont le système le plus visible est le dispositif de contrôle installé sur le toit.

 

Les voitures circuleront de façon autonome dans les rues de San Francisco mais le projet pilote prévoit que leur fonctionnement soit en permanence contrôlé par un technicien Uber installé à bord.

 

« La promesse du partage de voitures autonomes est en train de se réaliser, a déclaré Mårten Levenstam, Vice-président en charge de la planification produits chez Volvo Cars. Nous sommes fiers de figurer en première ligne des toutes dernières innovations du monde automobile aux côtés de notre partenaire Uber. »

 

L’alliance avec Uber constitue le premier des trois volets du programme de développement des technologies de conduite autonome de Volvo.

 

En janvier 2017, le constructeur premium suédois lancera un projet baptisé Drive Me, essai de conduite autonome le plus ambitieux du monde dans le cadre duquel une centaine de voitures seront confiées à des habitants de Göteborg (Suède), qui les utiliseront dans les rues de la ville. Les expériences de ces testeurs issus du grand public viendront alimenter le programme de co-développement des voitures autonomes de Volvo.

 

Le deuxième volet est la collaboration avec Autoliv, leader mondial des systèmes de sécurité automobile, qui porte sur la création d’une co-entreprise chargée de concevoir et fabriquer des packages logiciels de conduite autonome et d’aide à la conduite. Ces produits seront vendus en marque propre à des fabricants d’équipements d’origine tiers.

 

La nouvelle société, dont le siège sera établi à Göteborg, comptera 200 collaborateurs issus des deux entités dans un premier temps puis 600 à moyen terme. Elle devrait démarrer ses activités début 2017.

 

Le troisième volet réside dans la collaboration en cours avec Uber, axée sur la construction et le co-développement de véhicules de base intégrant les technologies de conduite autonome. En plus de générer des économies de coûts de développement, cet accord offre au constructeur automobile une opportunité d’élaborer une technologie de pointe qui pourrait, à terme, stimuler ses ventes de façon significative.

 

Construits par Volvo Cars, ces véhicules sont achetés par Uber à Volvo. Les deux partenaires, qui contribuent ensemble au projet à hauteur de 300 millions de dollars US, utiliseront le même véhicule de base pour déployer chacun leur stratégie de conduite autonome.

 

Les voitures qui seront testées à San Francisco sont développées à partir de la plate-forme SPA (Scalable Product Architecture) de Volvo. Cette plate-forme entièrement modulaire, l’une des plus sophistiquées du monde, équipe actuellement le SUV haut de gamme XC90 maintes fois récompensé de Volvo Cars, mais aussi sa berline premium S90 et son break premium V90.

 

La plate-forme SPA a été développée dans le cadre du programme mondial de transformation industrielle de 11 milliards de dollars US de Volvo Cars lancé en 2010. Elle a dès le départ été imaginée pour être compatible avec les dernières technologies de conduite autonome, ainsi qu’avec la nouvelle génération de véhicules électriques et connectés. Autant d’atouts qui ont incité Uber à se tourner vers Volvo.

Mots-clés :
Technologie, Entreprise, Conduite autonome
Les descriptifs et les données reprises dans ce document de presse concernent la gamme de voitures internationale de Volvo Cars. Les équipements décrits sont susceptibles d'être en option. Les spécifications peuvent varier en fonction du pays et peuvent être modifiées sans préavis.

Contact

  • Sascha Heiniger
    Director Corporate & Brand Communication
    Volvo Car Switzerland AG
    Téléphone mobile: +41-79-9135962

For information on how Volvo Cars process your personal data in relation to Volvo Cars Global Newsroom click here.

Le site média Volvo Cars utilise des cookies afin d'optimiser votre expérience utilisateur sur ce site. Les cookies du site ne stockent pas d'informations personnelles. Pour en savoir plus, consultez notre Page Politique en matière de cookies.

Accepter