Communiqués

Deux décennies à sauver des vies : le Centre de sécurité de Volvo Cars célèbre ses 20 ans

L’équipe du Centre accidente, en moyenne, au moins un véhicule Volvo neuf chaque jour. Et elle joue un rôle déterminant pour que Volvo Cars conserve sa position de chef de file en matière de sécurité automobile.

 

Cette année, le laboratoire de simulation d’accidents du Centre de sécurité de Volvo Cars célèbre son 20e anniversaire. Lors de son inauguration par le roi de Suède en 2000, c’était l’un des laboratoires de simulation d’accidents les plus avancés technologiquement au monde et il l’est toujours à bien des égards.

 

Encore aujourd’hui, il permet aux ingénieurs de Volvo Cars d’aller plus loin en matière de sécurité et d’apprendre de véritables accidents de la route, alors que l’entreprise œuvre pour un avenir où personne ne serait grièvement blessé ou tué dans un nouveau véhicule Volvo.

 

« Se consacrer à la sécurité, ce n’est pas uniquement réussir un test ou obtenir une bonne cote de sécurité, explique Thomas Broberg, l’un des ingénieurs en chef de la sécurité chez Volvo Cars, au service de l’entreprise depuis deux décennies. Notre engagement envers la sécurité est de savoir pourquoi et comment les accidents et les blessures se produisent, et d’élaborer des technologies pour contribuer à les éviter. Nous espérons que notre travail précurseur en la matière inspirera les autres à nous emboîter le pas dans notre cheminement visant à réduire le nombre de victimes d’accidents de la route partout dans le monde. »

 

Le laboratoire de simulation d’accidents du Centre de sécurité de Volvo Cars est un établissement multifonctionnel qui permet aux ingénieurs en sécurité de Volvo Cars de recréer d’innombrables accidents et conditions de conduite et d’effectuer des tests qui vont au-delà des exigences réglementaires.

 

Le laboratoire comporte deux pistes d’essai de 108 et de 154 mètres de longueur respectivement. La plus courte des deux peut être déplacée et inclinée jusqu’à 90 degrés, ce qui permet de faire des simulations d’accidents à différentes vitesses et selon différents angles ou de simuler un accident entre deux véhicules en mouvement. Les véhicules peuvent entrer en collision à une vitesse pouvant atteindre 120 km/h.

 

À l’extérieur, il est possible de procéder à des essais tels les capotages et les sorties de route, où les véhicules sont envoyés dans un fossé à haute vitesse. C’est là que Volvo Cars offre la possibilité aux services de secours de perfectionner leurs compétences en matière de sauvetage, comme ce fut d’ailleurs le cas plus tôt cette année, quand elle a fait tomber des véhicules Volvo neufs d’une hauteur de 30 mètres pour simuler adéquatement les dommages considérables qui surviennent lors des pires accidents.

 

 

 

Dans le hall principal, une énorme barrière d’accident est utilisée pour tester une variété de collisions frontales, arrière et latérales. Elle a un poids impressionnant de 850 tonnes et peut être déplacée au besoin à l’aide de coussins d’air.

 

De plus, on y trouve environ deux douzaines d’autres barrières fixes et amovibles qui sont utilisées lors de simulations d’accidents, y compris une structure en forme d’orignal utilisée pour simuler les accidents impliquant ces animaux.

 

Le véhicule, les mannequins de simulation d’impact et les barrières sont dotés de capteurs qui permettent aux ingénieurs de Volvo Cars d’enregistrer la chaîne complète des événements en détail. De plus, des douzaines de caméras ultra haute définition filment la simulation sous tous les angles.

 

Avant une simulation d’accident physique, le modèle de véhicule en question a déjà été soumis à des milliers de tests d’accidents simulés par ordinateur. Toutes les données générées lors de ces essais sont ensuite utilisées par les ingénieurs de Volvo pour concevoir des véhicules plus sécuritaires.

 

À mesure que l’entreprise progresse vers un avenir entièrement électrique, le Centre de sécurité a, ces dernières années, été équipé et préparé en vue d’effectuer de façon sécuritaire des simulations d’accidents impliquant des véhicules électriques.

 

« Peu importe le scénario, nous pouvons le reproduire ici, au Centre de sécurité de Volvo Cars, et l’analyser en détail, ajoute Thomas Broberg. Il est très inspirant pour moi de constater que pour chaque heure de test et d’analyse que nous effectuons, nous nous rapprochons de plus en plus de la réalisation de notre ambition : que personne ne soit blessé ou tué dans un véhicule Volvo neuf. »

 

-------------------------------

 

Volvo Car Group en 2019

Pour l’exercice financier 2019, Volvo Car Group a enregistré un bénéfice d’exploitation de 14,3 milliards de couronnes suédoises (14,2 milliards de couronnes suédoises en 2018). Son revenu pendant cette période totalise 274,1 milliards de couronnes suédoises (252,7 milliards de couronnes suédoises). Pour l’année 2019, ses ventes mondiales ont atteint un record de 705 452 (642 253) véhicules, une augmentation de 9,8 % par rapport à 2018. Les résultats soulignent la transformation complète des finances et de l’exploitation de Volvo Cars ces dernières années, la positionnant pour sa prochaine phase de croissance.

 

À propos de Volvo Car Group

Volvo Cars a été fondée en 1927. Aujourd’hui, c’est l’une des marques de véhicules haut de gamme les plus connues et les plus respectées au monde. Elle a compté des ventes de 705 452 véhicules en 2019 dans quelque 100 pays. Volvo Cars appartient à Zhejiang Geely Holding depuis 2010.

 

En 2019, Volvo Cars comptait, en moyenne, environ 41 500 employés à temps plein. Le siège social de Volvo Cars ainsi que les services d’élaboration des produits, de marketing et d’administration sont principalement situés à Göteborg, en Suède. Le siège social de Volvo Cars pour l’Asie-Pacifique est situé à Shanghai. Les principales usines de production de l’entreprise sont situées à Göteborg (Suède), à Gand (Belgique), en Caroline du Sud (É.-U.), à Chengdu et à Daqing (Chine), tandis que les moteurs sont fabriqués à Skövde (Suède) et à Zhangjiakou (Chine) et les pièces de carrosserie, à Olofström (Suède).

 

Selon son nouvel objectif d’affaires, Volvo Cars vise à fournir à ses clients la liberté de se déplacer de façon personnelle, durable et sécuritaire. Cet objectif se reflète dans certaines de ses ambitions commerciales : par exemple, d’ici le milieu de la décennie, elle vise à ce que la moitié de ses ventes mondiales soit des véhicules entièrement électriques et d’avoir établi cinq millions de relations directes avec les consommateurs. Volvo Cars s’engage également à la réduction continue de son empreinte carbone et a l’ambition d’être une entreprise climatiquement neutre d’ici 2040.

 

Mots-clés :

sécurité, communiqués de presse

Mots clés:
Sécurité
La description et les faits repris dans le matériel de presse concernent la gamme de voitures internationale de Volvo Cars. Les équipements peuvent être optionnels. Les spécifications peuvent varier en fonction du pays et peuvent être modifiées sans préavis.
Contacts média