Communiqués

Voyez comment Volvo Cars fait tomber des véhicules neufs d’une hauteur de 30 mètres pour aider les services de sauvetage à sauver des vies

C’est la simulation d’impact la plus extrême jamais réalisée par Volvo Cars et elle est de la plus haute importance. Les spécialistes en extirpation des victimes d’accident utilisent souvent des véhicules accidentés au Centre de sécurité de Volvo Cars pour perfectionner leurs compétences en matière de sauvetage.

 

Pour permettre aux services de sauvetage de se préparer à faire face à tous les scénarios d’accidents possibles et pour simuler les forces qui sont à l’œuvre lors des accidents les plus graves – et qui ne peuvent pas être simulées lors des tests habituels –, Volvo Cars a récemment pris des mesures tout aussi extrêmes. Pour la toute première fois, des véhicules Volvo neufs ont été jetés plusieurs fois du haut d’une grue de 30 mètres.  

 

Cette approche a permis de causer assez de dommages pour simuler adéquatement ceux qui surviennent lors des pires accidents impliquant notamment un seul véhicule à très haute vitesse, un véhicule qui entre en collision avec un camion à haute vitesse ou un véhicule qui subit un impact violent sur le côté.

 

 

Dans ces situations, les occupants du véhicule sont très probablement dans un état critique. La priorité est donc de les sortir du véhicule et de les hospitaliser aussi rapidement que possible, en utilisant des outils de sauvetage hydrauliques connus dans l’industrie sous le nom de « mâchoire de vie » ou de pinces de désincarcération. Les spécialistes en extirpation des victimes d’accident mentionnent souvent le terme « heure critique », qui signifie qu’ils doivent dégager la victime et l’amener à l’hôpital dans un délai d’une heure après l’accident.

 

« Nous travaillons en étroite collaboration avec les services de secours suédois depuis plusieurs années, souligne Håkan Gustafson, enquêteur principal dans l’équipe de recherche sur les accidents de la route de Volvo Cars. Nous avons le même objectif : des routes plus sécuritaires pour tous. Nous souhaitons que personne n’ait jamais à subir un très grave accident, mais ils ne peuvent pas tous être évités. Il est donc essentiel qu’il y ait certaines méthodes destinées à sauver des vies lorsque ces accidents surviennent. »

 

Toutes les données obtenues des accidents et le travail d’extirpation qui en découle seront rassemblés dans un rapport de recherche exhaustif. Ce rapport sera accessible gratuitement par les équipes de secours et de sauvetage de partout, leur permettant d’apprendre de ces observations et d’améliorer leur capacité à sauver des vies. 

 

Habituellement, les équipes de sauvetage se procurent leurs véhicules d’entraînement dans des parcs à ferraille. Mais souvent, ces véhicules ont une vingtaine d’années. Et il y a une énorme différence entre ces véhicules fabriqués il y a 15 ou 20 ans et les véhicules modernes sur le plan de la solidité de l’acier, de la structure de la cage de sécurité et de la durabilité globale. En outre, les plus récents véhicules Volvo sont faits d’un des aciers les plus solides parmi ceux utilisés dans la fabrication des véhicules modernes.

 

Il est alors essentiel que les équipes de secours mettent constamment à jour leurs connaissances sur les modèles plus récents et qu’ils révisent leurs processus pour développer de nouvelles techniques d’extirpation des victimes. En d’autres mots, ces formations peuvent faire toute la différence entre la vie et la mort. Ainsi, à la demande des services de sauvetage, Volvo Cars a décidé de monter la barre d’un cran.

 

« Généralement, nous simulons des accidents seulement en laboratoire, mais c’est la première fois que nous avons fait tomber des véhicules d’une grue, ajoute Håkan Gustafson. Nous savions que nous constaterions des déformations extrêmes après le test et nous l’avons fait pour que l’équipe de sauvetage soit confrontée à un véritable défi. »

 

En tout, 10 véhicules Volvo de différents modèles ont été lâchés du haut d’une grue à plusieurs reprises. Avant leur chute, les ingénieurs en sécurité de Volvo Cars ont fait des calculs pour déterminer avec précision la pression et la force auxquelles chaque véhicule devait être exposé afin d’atteindre le niveau de dommage souhaité.

 

-------------------------------

 

Volvo Car Group en 2019

Pour l’exercice financier 2019, Volvo Car Group a enregistré un bénéfice d’exploitation de 14,3 milliards de couronnes suédoises (14,2 milliards de couronnes suédoises en 2018). Son revenu pendant cette période totalise 274,1 milliards de couronnes suédoises (252,7 milliards de couronnes suédoises). Pour l’année 2019, les ventes mondiales ont atteint un record de 705 452 (642 253) véhicules, une augmentation de 9,8 % par rapport à 2018. Les résultats soulignent la transformation complète des finances et de l’exploitation de Volvo Cars ces dernières années, la positionnant pour sa prochaine phase de croissance.

 

 À propos de Volvo Car Group

Volvo Cars a été fondée en 1927. Aujourd’hui, c’est l’une des marques de véhicules haut de gamme les plus connues et les plus respectées au monde. Elle a compté des ventes de 705 452 véhicules en 2019 dans quelque 100 pays. Volvo Cars appartient à Zhejiang Geely Holding de Chine depuis 2010.

 

En 2019, Volvo Cars comptait, en moyenne, environ 41 500 employés à temps plein. Le siège social de Volvo Cars ainsi que les services d’élaboration des produits, de marketing et d’administration sont principalement situés à Göteborg, en Suède. Le siège social de Volvo Cars pour l’Asie-Pacifique est situé à Shanghai. Les principales usines de production de l’entreprise sont situées à Göteborg (Suède), à Gand (Belgique), en Caroline du Sud (É.-U.), à Chengdu et à Daqing (Chine), tandis que les moteurs sont fabriqués à Skövde (Suède) et à Zhangjiakou (Chine) et les pièces de carrosserie, à Olofström (Suède).

 

Selon son nouvel objectif d’affaires, Volvo Cars vise à fournir à ses clients la liberté de se déplacer de façon personnelle, durable et sécuritaire. Cet objectif se reflète dans certaines de ses ambitions commerciales : par exemple, d’ici le milieu de la prochaine décennie, elle vise à ce que la moitié de ses ventes mondiales soit des véhicules entièrement électriques et d’avoir établi cinq millions de relations directes avec les consommateurs. Volvo Cars s’engage également à la réduction continue de son empreinte carbone et a l’ambition d’être une entreprise climatiquement neutre d’ici 2040

Mots clés:
Sécurité
La description et les faits repris dans le matériel de presse concernent la gamme de voitures internationale de Volvo Cars. Les équipements peuvent être optionnels. Les spécifications peuvent varier en fonction du pays et peuvent être modifiées sans préavis.
Contacts média