Communiqués

La politique « Family Bond » (lien familial) de Volvo Cars accorde à l’ensemble du personnel un congé parental rémunéré de 24 semaines

Volvo Cars adopte une nouvelle politique de congé parental rémunéré, applicable à ses plus de 40 000 collaborateurs et collaboratrices à travers le monde, dans l’ensemble de ses usines et bureaux, à compter du 1er avril 2021.

La politique « Family Bond » accordera par défaut à l’ensemble des membres du personnel ayant au moins une année d’ancienneté un total de 24 semaines de congé à 80 pour cent de leur salaire de base. Cette politique s’applique à l’un ou l’autre des parents, et le congé peut être pris à tout moment au cours des trois premières années de parentalité.

« Nous souhaitons instaurer une culture qui favorise le partage égal du rôle parental pour les hommes et les femmes », souligne Håkan Samuelsson, Président et CEO de Volvo Cars. « Lorsque les parents sont soutenus pour concilier les exigences de leur vie professionnelle et de leur vie familiale, cela contribue à réduire l’écart hommes-femmes et permet à chacun d’exceller dans sa carrière. Nous avons toujours mis l’humain et les valeurs familiales au cœur de notre réflexion. Grâce au programme « Family Bond », nous démontrons et mettons en pratique nos valeurs, permettant ainsi de renforcer notre marque. »

Cette politique générale est plus inclusive et solidaire que bon nombre de politiques existantes à travers le monde, et inclut l’ensemble des parents légalement enregistrés, y compris les parents adoptifs, de famille d’accueil et de substitution, ainsi que les parents non biologiques au sein de couples de même sexe. Certains pays n’offrent aucun congé rémunéré aux nouveaux parents ou excluent certains groupes de parents – ce dernier cas étant particulièrement vrai concernant les pères.

La politique générale de Volvo Cars s’inspire de la législation nationale sur son marché d’origine, en Suède, célèbre dans le monde entier pour ses dispositions généreuses en matière de congé parental, qui ont accordé des avantages tangibles aux parents comme aux enfants ces dernières décennies. Elle fait suite à un projet pilote de congé parental, lancé dans la région EMEA en 2019, où 46 pour cent de l’ensemble des demandeurs étaient des pères.

« Ce n’est pas seulement une nouvelle politique de congé parental pour notre personnel – c’est l’incarnation de nos valeurs et notre culture d’entreprise », précise Hanna Fager, directrice du pôle Fonctions de l’entreprise. « Nous souhaitons induire des changements dans ce secteur et établir une nouvelle norme mondiale pour les personnes concernées. En octroyant à l’ensemble de notre personnel un congé parental rémunéré, nous réduisons les disparités hommes-femmes et obtenons des effectifs plus diversifiés, stimulant ainsi nos résultats et renforçant nos activités. »


Après avoir analysé le bilan de son projet pilote de congé parental, l’entreprise a découvert que les membres du personnel appréciaient cette politique pour son caractère non sexiste, inclusif et adaptable aux besoins personnels. Les études ont également offert des enseignements précieux sur la manière d’encourager encore plus le personnel à prendre un congé parental et de faire du congé parental pour les deux parents la nouvelle « norme ». 

Certains des obstacles qui entravent la prise du congé parental incluent les préoccupations des parents concernant l’impact potentiel qu’il pourrait avoir sur leur équipe, les craintes vis-à-vis des opportunités de carrière à long terme, et une mentalité culturelle à propos de ce que l’on attend des pères sur le lieu de travail et à la maison.

Pour inciter le personnel à prendre ce congé, Volvo Cars s’est employé à communiquer sur sa politique de congé parental plus efficacement. En présentant le congé parental de 24 semaines comme une option présélectionnée, l’entreprise vise à créer un « effet par défaut » – en principe, les gens sont très susceptibles de s’en tenir aux options présélectionnées. Les expressions ambiguës (telles que « jusqu’à 24 semaines ») sont évitées, car nous avons tendance à envisager des conséquences négatives en cas d’incertitude.

En utilisant des manœuvres comme celles-là, Volvo Cars espère dissiper la confusion, lever les barrières culturelles et apporter aux parents des certitudes.

Afin de démontrer, encore une fois, son engagement à réduire les disparités hommes-femmes, Volvo Cars communiquera les résultats de sa participation au fil du temps, afin de permettre aux autres entreprises d’apprendre de ses progrès.    

-------------------------------

 

Notes aux rédacteurs :

  • Dans les pays où la réglementation locale offre un congé parental plus généreux, la réglementation locale prévaudra.
  • Volvo Cars a mis au point une liste de contrôle sur la manière dont l’entreprise prévoit de communiquer à propos de la politique pour encourager le personnel à prendre ce congé, disponible en cliquant sur ce lien

 

Volvo Car Group en 2020

Au cours de l’exercice fiscal 2020, le résultat d’exploitation de Volvo Car Group a atteint 8,5 milliards de SEK (839 millions d’euros), contre 14,3 milliards de SEK (1,4 milliard d’euros) en 2019. Le chiffre d’affaires pour cette période s’élève à 262,8 milliards de SEK (25,9 milliards d’euros), contre 274,1 milliards de SEK (27 milliards d’euros) en 2019. Sur l’ensemble de l’année 2020, les ventes mondiales ont atteint de 661 713 véhicules, soit une baisse de 6,2 % par rapport à 2019 (705 452 unités).

 

A propos de Volvo Car Group

Volvo existe depuis 1927. Aujourd’hui, Volvo est une des marques automobiles les plus connues et les plus respectées au monde, avec 661 713 véhicules vendus en 2020 dans une centaine de pays. Volvo Cars appartient à la société chinoise Zhejiang Geely Holding (Geely Holding) depuis 2010.

 

En 2020, Volvo Cars comptait, en moyenne, environ 40 000 employés à plein temps. Le siège social, le développement produit, le marketing et l’administration de Volvo Cars sont principalement situés à Göteborg, en Suède. Le siège de Volvo Cars en Chine se trouve à Shanghai. Ses principales usines de production de voitures se situent à Göteborg (Suède), Gand (Belgique), en Caroline du Sud (États-Unis) et à Chengdu et Daqing (Chine) ; les moteurs sont fabriqués à Skövde (Suède) et Zhangjiakou (Chine), et les éléments de carrosserie à Olofström (Suède).

 

Fort de sa nouvelle ligne directrice « Freedom to Move », Volvo Cars entend offrir à ses clients la liberté de se déplacer de manière personnalisée, durable et sûre. Cette volonté se traduit par une triple ambition pour l’entreprise : d’ici au milieu de cette décennie, faire en sorte que les véhicules tout électriques représentent la moitié de ses ventes mondiales et générer 5 millions de contacts directs avec ses clients. Volvo Cars s’est aussi engagé à réduire son empreinte carbone avec l’ambition de devenir une entreprise climatiquement neutre d’ici à 2040.

Mots clés:
Personnel, Entreprise
La description et les faits repris dans le matériel de presse concernent la gamme de voitures internationale de Volvo Cars. Les équipements peuvent être optionnels. Les spécifications peuvent varier en fonction du pays et peuvent être modifiées sans préavis.
Contact média